Biographie

Valère Novarina est né en 1947 à Genève. Il passe son enfance et son adolescence à Thonon, sur la rive française du Léman. À Paris, il étudie à la Sorbonne la philosophie, la philologie, et l'histoire du théâtre. Sa première pièce, L'Atelier volant, sera mise en scène par Jean-Pierre Sarrazac en 1974. Marcel Maréchal lui commande une libre adaptation des deux Henry IV de Shakespeare, Falstafe, qui sera montée au Théâtre national de Marseille en 1976.

Le Babil des classes dangereuses - roman théâtral - est publié chez Christian Bourgois en 1978 ; La Lutte des morts, en 1979.
Les...

voir toute la biographie >>

Chez P.O.L



Agenda

Du 20 septembre au 15 octobre
Mise en scène deL'homme hors de lui de Valère Novarina (Paris)

Théâtre National de la Colline
15 rue Malte-brun
75020 Paris

voir plus

Du 7 au 12 novembre 2017 au Teatre Lliure de Gràcia
Écrit dans l’air, Gelabert danse Novarina (Barcelone)

voir plus

Vendredi 24 novembre 2017
Écrit dans l’air Gelabert danse Novarina, au Teatre El Musical de Valencia

Teatre El Musical
Plaça del Rosari, 3. El Cabanyal - Canyamelar
46011 València.

Informació telefònica: 962 085 691

Informacíó e-mail: info@teatreelmusical.es

voir plus


Et aussi

Valère Novarina au programme des lycées
voir plus

Valère Novarina & Denis Podalydès à l'Odéon
voir plus


Vidéo


Valère Novarina, Dieu - 2009

voir toutes les vidéos de l'auteur


Chez d'autres éditeurs

Textes

  • Falstafe, d'après Shakespeare, Christian Bourgois, 1977
  • Le Babil des classes dangereuses, Christian Bourgois, 1978
  • Lettre aux acteurs, L'Énergumène, 1979
  • La Lutte des morts, suivie de Le Drame dans la langue française, Christian Bourgois, 1979
  • Cent dessins, éditions Beba/Le Consortium, 1986 – Cent des 2 587 personnages du Drame de la vie dessinés à La Rochelle en juillet 1983
  • Pour Louis de Funès, éditions Actes Sud, 1986
  • Le Feu, Thérèse Joly & Valère Novarina, Éditions Comp’act, 1994
  • La Loterie Pierrot, texte augmenté de la scène XII de La Chair de l'homme, Héros Limite, Genève, 1995
  • Je, tu, il, éditions Arfuyen
  • Paysage parlé, dialogues avec Olivier Dubouclez, éditions de la Transparence.
  • L’organe du langage c’est la main, dialogue avec Marion Chénetier-Alev, éditions Argol, coll. « Les Singuliers ».
  • Personne n’est à l’intérieur de rien, correspondance avec Jean Dubuffet, éditions de L’Atelier contemporain.

Traductions

  • Per Louis de Funès, traduction italienne de Gabriella Drudi, Coliseum Editeur, Milan, 1988
  • All’attore, Il Teatro delle parole, traduction italienne de Gioia Costa, précédé d’une « Lettre à Gioia Costa », Pratiche editrice, Parme, 1992
  • Carta als actors, suivi de Per a Louis de Funès, traduction catalane de Vincenç Altaio et Patrick Gifreu, Editorial Empùries, Barcelone, 1983
  • The Theater of the ears, traduction américaine d’Allen S. Weiss, Sun and Moon, Los Angeles, 1996
  • Lo Spazio furioso, précédé de « Il nostro corpo più vicino e il linguaggio », lettre à la traductrice italienne Gioia Costa, Costa & Nolan, 1996
  • Brief an die Schauspieler, suivi de Fur Louis de Funès et d’une postface de C. Bernd Sucher : « Am Anfang war das Wort », traduction de Katja Douvier et Léopold von Verschuer, Alexander Verlag, Berlin, 1998
  • L’Atelier volante, précédé d’une lettre à la traductrice italienne Gioia Costa, Costa & Nolan, Milan, 1998
  • Carta a los actores, suivi de Para Louis de Funès, traduction espagnole et introduction de Fernando Gòmez Grande, Universitat de Valencia, 1998
  • Sözun önünde (Devant la parole), Oyuncuya Mektup (Lettre aux acteurs), extraits, traduction turque de Füsün Sönmezay, Broy Yayinevi, Istanbul, mai 1999
  • Carta aos atores et Para Louis de Funès, traduction portugaise de Angela Leite Lopes, Coleçao dramaturgias, Sette Letras, 1999
  • Iguereth lasahkanim (Lettre aux acteurs), traduction en hébreu de Ilana Zinger et Rivka Raz, éditions Babel, Tel Aviv, 2000
  • Ante la palabra (Devant la parole), traduction espagnole et notes de Fernando Gomez-Grande, Pre-Textos éditeur, Valencia, 2001
  • Sad prisnaniya (Le Jardin de reconnaissance), suivi de Loui de Fiounecy (Pour Louis de Funès) et de Fkhojdeniie V Slykhavoi Tiatr (Entrée dans le théâtre des oreilles), traduction russe de Katia Dmirieva (ouvrage publié dans le cadre du programme Pouchkine), Edition OGI, Moscou, 2001
  • Die Eingebildete Operette (L’Opérette imaginaire), traduction allemande de Léopold von Verschuer, Ed. Alexander Verlag, Berlin, 2001

Textes traduits, parus dans des périodiques ou des anthologies

  • « Carta a los actores », extraits, traduction espagnole de Pillar Calvo, Espiral Revista (« Nueva Escritura Frances »), n° 8, Madrid, 1981
  • « El drama dins la llengua catalana », traduction par Patrick Gifreu du Drame dans la langue française, Artics, n° 3, Barcelone, mars 1986, pp. 6-10
  • « Brief an die Schauspieler », suivi de Für Louis de Funès, traduction allemande de Alain Jadot, Stefani Hunzinger Bühnenverlag, Edition Stefani Hunzinger Bühnenverlag GmbH, 1990
  • « Rede an Tiere », extraits, suivi de « Unser Wort », traductions de Brigitta Restorff, in Extreme Gegenwart : Französische Litteratur der 80er Jahre, heraugegeben von Christina Baumann und Gisela Lerch, Manholt Verlag, Bremen, 1989, pp. 215-237
  • « Vögel », extraits du Discours aux animaux, traduction d’Alain Jadot, Schreibheft, n° 36, Rigodon Verlag, Essen, novembre 1990, pp. 3-8
  • « La sola passione dei numeri » (« L’unique passion des nombres »), traduction de Gioia Costa et notice de Maurizio Grande, L’Opera al rosso, n° 1, Marietti, Turin, 1990, p. 43
  • « Brev till skadespelarna », traduction suédoise de la Lettre aux acteurs par Johanna Enckell, Teatertidnigen, n° 51, Stockholm, 1990, pp. 23-29
  • « Imperatives », traduction américaine d’Impératifs par Allen Weiss, Sulfur, n° 27, Eastern Michigan University, 1990, pp. 123-137
  • « Each word is a drama », traduction américaine par Allen Weiss de l’entretien avec Guy Cloutier paru dans le Magazine littéraire, Art and text, n° 37, Melbourne, janvier 1992, pp. 74-77
  • « During matter », traduction américaine de quatorze fragments de Pendant la matière, par Allen S. Weiss, introduction du traducteur, Art and Text, n° 41, Melbourne, janvier 1992, pp. 74-77
  • « Theater of ears », traduction américaine du Théâtre des oreilles par Allen S. Weiss, Discourse, printemps 1992, p. 201
  • « Chaos », traduction américaine de Allen S. Weiss, Alea, n° 2, New-York, hiver 1992, p. 75
  • « Pour Louis de Funès », extraits traduits en hébreu par Nurit Yaari, Le Théâtre français contemporain 1960-1992, Service Culturel de l’Ambassade de France en Israël, 1992, pp. 195-199
  • « Vous qui habitez le temps », extraits, traduits en portugais par Casimir de Brito, Sud Express, « Poésia Francesa de Hoje », textes réunis par Guilhemina Jorge, Jean-Pierre Léger et Etienne Rabaté, Editions Relogio d’Agua, Lisbonne, 1993, pp. 181-188
  • « Entry into a Theater of Ears », traduction améraine de Allen S. Weiss, Alea, n° 3, New-York, 1993, pp. 146-156
  • « Letter to the Actors », traduction américaine de Allen S. Weiss, The Drama Review, volume 37, n° 2 (T138), New-York, été 1993, pp. 95-104
  • « The Drama of Life : Prolog », traduction américaine de Allen S. Weiss, The Drama Review, volume 37, n° 2 (T138), New-York, été 1993, pp. 105-118
  • « Caos », et « Jo soc », (extraits), traduction catalane de Chaos et Je suis par Pascale Bardouland, Escriptura i combinatoria, volume collectif, KRTU, Barcelone, 1994, pp. 59-61
  • Vosotros que habitais el tiempo, extrait, traduction espagnole de Fernando Gomez Grande, Art Teatral, n° 7, Valencia, 1995, pp. 37-39
  • « Vagyok », traduction hongroise de la scène XVII de Je suis par Anna Lakos, fascicule publié par le théâtre d’Evreux à l’occasion des Rencontres Ciné-Scène, 1996
  • Per a Louis de Funès, traduction catalane de Vicenç Altaio et Patrick Gifreu, fascicule publié par le théâtre d’Evreux à l’occasion des Rencontres Ciné-Scène, 1996
  • Per Louis de Funès, traduction italienne de Gioia Costa, fascicule publié par le théâtre d’Evreux à l’occasion des Rencontres Ciné-Scène, 1996
  • O teatro das palavras (Le Théâtre des paroles), extraits, traduction portuguaise de Doris Graça Dias, fascicule publié par le théâtre d’Evreux à l’occasion des Rencontres Ciné-Scène, 1996
  • Der Forscher von Falbala (Le Chercheur de Falbala), extraits de Vous qui habitez le temps, traduction allemande de Leopold von Verschuer, fascicule publié par le théâtre d’Evreux à l’occasion des Rencontres Ciné-Scène, 1996
  • « Vosotros que habitais el tiempo », traduction et note de Philippe Cheron, Critica, n° 54, Puebla (Mexique), mars 1997, pp. 75-84
  • « Sequenz » / « Séquence », traduit par Léopold von Verschuer, Die Räber des Strandguts / Les Pilleurs d’épaves, Single Verlag, Berlin, 1998, pp. 127-132
  • Das Fleisch des Menchen, traduction allemande de La Chair de l’homme (scène XII) par Léopold von Verschuer, Theater der Zeit, n° 5, Berlin, sept-oct. 1998, pp. 8-12
  • L’Opérette imaginaire, traduction bulgare de Valentin Marinov, Pelo – Panorama, théâtre français contemporain, éd. Vitocha, 1999
  • The Debate with Space, traduction américaine d’Allen S. Weiss, TDR, The Drama Review, printemps 2001, T. 169, pp. 118-127

voir toute la bibliographie

© P.O.L 2016 | Crédits | Mentions légales