Biographie

Colette Deblé écrit pourquoi elle peint. Peint pour ne pas parler. Alors pourquoi écrire ? Écrire pour dire ce besoin de peinture, qui ne peut pas passer par les mots, écrire cette poussée, cette tension intérieure, comme la sève qui monte dans les arbres, petite métaphore qui devient pornographique au fil des mots, une enfilade d’images, une cavalcade qui n’a rien à voir avec la prise de pouvoir morbide et érotique sur l’autre, ne pas dire les choses, les amener pour, afin de faire bander. Là, tout est donné tout de suite, le désir toujours présent et recommencé. De la générosité. Un geyser de foutre. Artésienne...

voir toute la biographie >>

Chez P.O.L




Chez d'autres éditeurs

Publications


  • Partie de dominos, Éditions Écritures, 1992

  • Jonas, 8 pages dans Plaisirs d’amour II, Éditions Calmann-Lévy, 1994

  • Autoportrait, Petit Plaisir, 2007

  • La même aussi, Aencrages &co, 2009



Les Cahiers de L’Adour:


Première série : elle fut commencée à Tel-Aviv en 1997 sur des feuilles de papier mi-transparent, de 70 x 103 cm. Papier trouvé dans un Office Dépôt. Chaque exemplaire plié en huit a pour format 35 x 256 cm.

  • Andreï Kourkov, Le Vêtement invisible, manuscrit en russe

  • Alain Lance, Incipit

  • Michel Mathieu, La Marie Marandelle

  • Jacques Darras, Histoire légère

  • Nedim Gürsel, Gün, manuscrit en turc

  • Jean-Claude Montel, Artemisia

  • Claire Malroux, La femme sans paroles

  • Régine Detambel, Humeurs d’amants

  • Maurice Benhamou, Colette Deblé, La Traversée des images

  • Israël Eliraz, Ce qui est passé ici est encore ici / Il y a un moment, c’est le moment, manuscrit en hébreu

  • Salah Stétié, Dessin sur qui il pleut

  • Mohamed Bennis, Une dame retrouve sa main / Des étoiles sur le chemin vers les restes, manuscrits en arabe

  • Patrick Casson, La Grande Lessive et par exemple.(Épisode I, II, III, IV, V)

  • Michel Butor, Lettre à Ishtar

  • Daniel Leuwers, La Baleine avant-coureuse / Colette Deblé, Huit fois

  • Fadhila Chabbi, Point et oubli du feu ; manuscrit en français et en arabe

  • Patrick Mouze, Les Contours du corps

  • Roland Chopard, C/D’elles portées aux nues

  • Dominique Dussidour, Dessins de la nuit

  • Bernard Noël, La vie à l’endroit

  • Jean-Pierre Verheggen, Collecte Deblé

  • Joachim Sartorius, Vier Gedichte, manuscrit en allemand

  • Claude Margat, Mots. / Ainsi. / L’oiseau évite, manuscrits en français et chinois

  • Françoise Thieck, Les dames rouges de jadis. / Les dames rouges de jadis (suite). / La femme sphinge s’est envolée


Une autre série sur papier de riz chinois de la libraire You Feng, qui se rapproche du format de la première et du format des dessins de l’essai plastique , 120 x 77 cm. Papier plié 38 x 30 cm.

  • Yadolla Royaï, Fascinée de distance. / L’excès du cadre , manuscrits en persan

  • Marc Le Bot, Petite mythologie pour Colette Deblé

  • Brigitta Trötzig, Anima I et II; manuscrit en suédois

  • Jacques Dupin, Venteuse

  • Sylvie Fabre G., Icône de la Femme

  • Erwann Rougé, L’Oiseau le plus seul

  • Serge Ritman, Tatouages et grains de beauté

  • Jean-Joseph Goux, L’Envol des femmes

  • Daniel Fort, Femmes d’éternité

  • Joachim Sartorius, Drei Gedichte, manuscrit en allemand

  • Jean Lissarrague, Brève histoire de l’homme suivie d’une question

  • Ludovic Degroote, Venues

  • Hervé Carn, À corps perdu

  • Martin Steiner, Welche Härte oder Invitationen. / Keine und Reime, manuscrit en allemand

  • José Martinez Sarachaga, Colette Deblé

  • Nuno Jùdice, O corpo das raizes , manuscrit en portugais

  • Michel Butor, Paradis perdu


La série en cours est sur une feuille de papier de riz, de la libraire You Feng. Format déplié 77 x 144 cm. Chaque cahier 39 x 38 cm.

  • Jean Beaudrillard

  • Christian Prigent, Image Mirage

  • Yoshiko Ishikawa, Larmes d’amour, manuscrit en japonais

  • Nuno jùdice, Un canto ajul. / Nove Gacao. / Eclosas, manuscrits en portugais

  • Patrick Casson, La Grande Lessive et par exemple. (Episodes VI, VII, VIII, IX, et X)

  • Michèle Gazier, Esprit de femmes

  • Andreï Kourkov. Manuscrit en russe

  • Dominique Noguez, La Beauté rencontrée en chemin

  • Zéno Bianu, Substance femme

  • Bernard Noël, L’absence réelle

  • Chawki Abdelamir. Manuscrit en arabe

  • Dominique de Courcelles, Plaisir de femmes

  • Claude Margat, Ce qui est creux devient. / Porte femelle obscure, manuscrit en français et en chinois

  • Jean Lissarrague, Quand bien même

  • Margarete Zimmermann. Manuscrit en allemand et en français

  • Françoise Clédat, L’Appeau, la voix

  • Jean-Baptiste Parat, Umrao et la lune de la quatorzième

  • Marc Syren, L’Entrée dans la beauté

  • Serge Ritman, Sauvages et coupables

  • Michèle Gazier, Fées à Saint-Gaudens

  • Ahmed Abodehmane. Manuscrit en arabe

  • Marie-José Aubrière, Son rire c’est son ventre. / La Loire est là

  • Tahar Bekri, À la barbe du soleil de ton corps

  • Dominique Gontier, La joueuse. / La gisante. / La captive

  • Isabelle Rome, Femmes contre les ghettos

  • Geneviève Vidal, Versets des brûlures

  • Henri Meschonnic, Silence pour silence

  • Marc Sagnol, Rives de l’Adour. Fêtes de l’Adour. Poésies de l’Adour

  • Jacques Ancet, Les Morceaux de l’image

  • Lydia Harambourg, Surprise par le regard d’Actéon. / La beauté secrète s’accorde au mystère de la vie. / L’énigme de la pensée traverse le regard immobile. / Allègre, elle enjambe les territoires aveugles du Destin

  • Sandrine Pot, Soliloque de ton modèle

  • Jean-Michel Bongiraud, Lettre(s) féminine(s)

  • Yves Peyré, Dans le reflet des brisures.
  • Pierre Belfond, L’Œuvre est la signature même de l’œuvre

  • Fabio Scotto, Fragments du corps rouge (Haïkai)

  • Suzanne Aurbach, Un ange tient le monde. / Le serpent la mordit au talon. / « J »

  • Serge Pey, L’électrification du visage

voir toute la bibliographie

© P.O.L 2016 | Crédits | Mentions légales