Lectures

03 avril 2017, 07h46 par Dominique Meens

Je donne à nouveau pour un temps les livres que je lis ou consulte. Je les classe en deux parts. Pour ce premier numéro de retour à l’atelier P.O.L., il y a quelques oublis : certains des livres que je lis ne laissent rien chez moi dont je me souvienne.

 

LUS

Pierric Bailly, L’homme des bois, P.O.L. 2017.

Éric Chevillard, Ronce-Rose, Minuit 2017.

Pierre Jean Jouve, Apologie du poète, Fata Morgana et Le temps qu’il fait, 1987.

Valère Novarina, Voix négative, P.O.L. 2017.

Edward W. Said, Réflexions sur l’exil et autres essais, Actes sud 2008.

Arno Schmidt, Brand’s Haide, éditions Tristram, 2017.

Tanguy Viel, Paris-Brest, Minuit 2009.

Antoine Volodine, Songes de Mevlido, Minuit 2007.

 

RELUS

Ernst Bloch, Rêve diurne, Station debout et Utopie concrète, Lignes 2016.

Victor Chklovski, Résurrection du mot et Littérature et cinématographe, Gérard Lebovici 1985.

Alexandre Dumas, Les trois mousquetaires ; Vingt ans après ; édition numérique.

Jacques Lacan, Le séminaire livre XX, Encore, Seuil 1975.

Joseph Vidal-Rosset, Qu’est-ce que la négation ?, Vrin 2013.

Virginia Woolf, La vie de Roger Fry, Rivages poche 2002.

journal

Billet précédent | Tous les billets | Billet suivant |

© P.O.L 2016 | Crédits | Mentions légales