Journal romain   

Renaud Camus

Journal intime ? Pas tout à fait, puisque d’emblée promis à la publication, à la publication presque immédiate, même, sous forme de chronique hebdomadaire dans un magazine : c’était le Journal achrien, « gay » certes, mais « culturel » aussi bien, curieux de peinture, de musique, de littérature, d’art en général et de vie quotidienne, ne s’interdisant aucun sujet ; il ne fut guère accueilli que deux ou trois mois parmi les pages de Gai Pied.
Candidat d’autre part à ce qui fut jadis le Prix de Rome, l’auteur s’était engagé, devant le jury de l’Académie de France,...

voir tout le résumé du livre >>

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage Journal romainFeuilleter ce livre en ligne

 

Renaud Camus

Voir la biographie et la bibliographie de Renaud Camus

 

La presse

L'écriture de ce journal est fondée, classiquement, sur une composition harmonieuse : le mouvement est donné, relancé par la vivacité de l'humeur – l'exaspération de la « chasse au bonheur » frustrée – auquel répond, sur un autre mode – le mode sériel, mais moins diagrammatique que dans Tricks – la chasse amoureuse. Cependant que la musique, l'opéra, les musées fournissent leurs prodigalités intactes à un homme qui tranche souverainement selon son goût, et son désir, qui en appelle à notre complicité et à notre contradiction.


La Quinzaine littéraire, mars 1988


© P.O.L 2018 | Crédits | Mentions légales