Partagez

«53 jours»   

Georges Perec

53 jours est le roman auquel Georges Perec travaillait au moment de sa mort, survenue le 3 mars 1982. Le livre est publié ici intégralement, dans une édition établie par Harry Mathews et Jacques Roubaud. Il comprend, d'une part, ce que Georges Perec avait déjà rédigé et qui recouvre onze des vingt-huit chapitres prévus ; d'autre part, un abondant dossier de notes et de brouilIons laissés par l'auteur, permettant le déchiffrement du reste du livre. Il a par ailleurs été prélevé dans les notes concernant les dix-sept derniers chapitres, celles qui étaient susceptibles de permettre aux lecteurs passionnés par la narration de reconstituer sans difficulté l'ensemble de l'histoire.

 

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage «53 jours»Feuilleter ce livre en ligne

 

Georges Perec

Voir la biographie et la bibliographie de Georges Perec

 

Traductions

Italie : Rcs Rizzoli Libri USA : David Godine Royaume-Uni : William Collins Sons Allemagne : Carl Hanser Espagne : Mondadori Japon : Inscript

La presse

Perec présentait ainsi son projet : « Ce n'est pas un livre, ce sont des histoires qui se regardent. C'est un peu comme si on mettait un livre dans un miroir et puis, ce que l'on voit de l'autre côté du miroir, c'est le contraire. C'est l'image inverse. »
Cinquante-trois jours, c'est le temps que mit Stendhal à écrire La Chartreuse de Parme, et Stendhal est le fantôme emblématique de tout l'ouvrage. Irracontable – ce qui est aussi le signe d'un vrai roman –, constitué de deux, sinon de trois ou plus possibles, récits qui donnent, chacun de l'autre, de fausses clefs pour un vrai meurtre, et un vrai mystère.

Le Magazine littéraire, septembre 1989

© P.O.L 2013 | Crédits | Mentions légales