Qu’il n’y a pas de problème de l’emploi   

Renaud Camus

Il n’y a pas de problème de l’emploi. Il y a un problème de revenus, d’une part, et il y a un problème de temps : un problème de revenus qui manquent, et que l’on ne saurait où trouver  ; un problème de temps qui est en excès, au contraire, et dont on ne saurait que faire. Un problème de recherche d’argent, un problème d’usage du temps. L’un est économique, l’autre est ontologique. Tous les deux sont métaphysiques. Le problème économique se présente comme une quête, le problème ontologique se présente comme une épreuve. Où chercher ? doit-on se dire ici. Que faire ? est-on forcé de...

voir tout le résumé du livre >>

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage Qu’il n’y a pas de problème de l’emploiFeuilleter ce livre en ligne

 

Renaud Camus

Voir la biographie et la bibliographie de Renaud Camus

 

La presse

Renaud Camus enfonce des portes ouvertes, mais ce sont celles des jardins d'Armide, il semble que l'on s'y heurte de front sans arriver à les franchir. Tout coup de pied est donc le bienvenu, les siens sont particulièrement bien ajustés. Que dit-il ? Que dans un monde où, science et technique aidant, les emplois vont forcément disparaissant, ne pas en avoir (d'emploi) n'est pas, ne devrait pas être une disgrâce : ne pas avoir d'emploi, c'est avoir du temps libre. Et que le temps libre bien employé est ce que l'homme a de plus précieux.


Libération, 15 décembre 1994

© P.O.L 2019 | Crédits | Mentions légales