Est-ce que tu m’aimes ?   

Frédéric Boyer

Suzanne, bientôt soixante ans, séparée de son mari, enseigne au lycée que fréquente le narrateur, seize ans, avec lequel elle va vivre une passion charnelle durant un an. Ceux qui ont peur ou qui ont honte du sexe, lui dit-elle, portent avec eux un monde de mort, un monde qui ne grandit jamais.

Les parents du narrateur, eux, voient leur fils entamer sa vie d’homme. Leur cruelle bienveillance l’accompagne de l’autre côté. Ils restent du côté de l’amour qui se donne et ne se reprend jamais, ils posent cette question : « est-ce que tu m’aimes ?»

Antoine, vieil anarchiste espagnol en exil a été recueilli et caché par Suzanne, après...

voir tout le résumé du livre >>

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage Est-ce que tu m’aimes ?Feuilleter ce livre en ligne

 

Frédéric Boyer

Voir la biographie et la bibliographie de Frédéric Boyer

 

La presse

L'amour, comme la personne de Jésus telle que l'envisage Boyer, n'est pas à proprement dire une figure aimable, caressante, doucereuse. L'amour n'existe que dans l'épaisseur de l'humain, avec sa pesanteur, son opacité, sa finitude, sa déchéance même. Si l'amour est un héros, c'est un héros bafoué. En d'autres termes, l'amour s'affirme, comme le Christ, dans sa « kénose », dans son abaissement jusqu'à prendre la condition la plus défigurée de l'homme. […]


Ainsi de la littérature et du Christ – dans l'un et l'autre livres – ce que Boyer épouse et retient, c'est l'incarnation obscurément habitée par la rédemption. Sans rien laisser de côté, et surtout pas le sexe, c'est-à-dire ce par quoi s'accomplit, en figuré ou en propre, l'incontournable engendrement de l'homme.


La Croix, 22 janvier 1995

Agenda

Le jeudi 28 juin de 18h30 à 20h.
Rencontre avec Frédéric Boyer au Musée Eugène Delacroix (Paris)

Musée National Eugène Delacroix

6 rue de Fürstenberg, 75006 Paris.

Téléphone : 01 44 41 86 50

voir plus

14 septembre
Nathalie Léger, Emmanuelle Bayamack-Tam, Bertrand Schefer à Strasbourg Bibliothèques Idéales

voir plus


Et aussi

Vendredi 13 novembre 2015, mémorial par Frédéric Boyer
voir plus

Frédéric Boyer dans La Croix
voir plus





© P.O.L 2018 | Crédits | Mentions légales