Là où le soleil se tait   

Marie Depussé

Quand on est balancés dans le dehors du monde, oubliés par les bruits de la ville, quand, d’une façon ou d’une autre, on est morts.
Alors, comme le dit Dante, on est là où le soleil se tait.
Des hommes, en prison. Deux clochards, habitants du froid et de l’ombre, qui ne demandent rien. Une jeune femme un peu folle, qui piétine sa vie avec grâce parce que, dit-elle : « Moi, tu sais, en dehors de l’amour… »
Une princesse oubliée dans la légende d’un saint, qui a peur, parce qu’elle croit que les hommes vont « laisser faire la déchirure de son corps et de l’été ».
Les malentendus entre hommes et femmes,...

voir tout le résumé du livre >>

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage Là où le soleil se taitFeuilleter ce livre en ligne

 

Marie Depussé

Voir la biographie et la bibliographie de Marie Depussé

 

La presse

Dans ces textes courts, où viennent à nous des portraits de taulards, des propos d'enfants, des détresses de femmes, l'écrivain rassemble tous les fragments épars de ce qui peut faire la grandeur humaine : gestes ou propos vrais, captés au vol. On pense à ces photographies qui figent à jamais un être humain dans une attitude où l'on ne voit plus que ses émotions, ses tourments.


Le Matricule des Anges, septembre-octobre 1998



Et aussi

La mort de Marie Depussé
voir plus





© P.O.L 2018 | Crédits | Mentions légales