Qu'est-ce qu'un cinéaste?   

Jean-Claude Biette

Au début, le cinéma. Puis, les films. Ensuite, les auteurs. Maintenant, les cinéastes ? Pas si simple, ni si simplement linéaire. Qu’est-ce qu’un cinéaste ? La question, un jour, s’est posée d’un mot et de son sens, puisque le français avait fini par nommer celui ou celle qui fait un film indifféremment : réalisateur, metteur en scène, auteur ou cinéaste. Qu’est-ce qu’un cinéaste ? suggère que cette indistinction de fait recouvre quatre conceptions différentes qui engagent chacune le style et les idées du moindre film en chantier.
Peut-on se contenter de l’objectivité inerte désignant...

voir tout le résumé du livre >>

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage Qu'est-ce qu'un cinéaste?Feuilleter ce livre en ligne

 

Jean-Claude Biette

Voir la biographie et la bibliographie de Jean-Claude Biette

 

Traductions

Argentine : Bafici

La presse

[…] Biette est aussi un praticien d'une activité encore moins répandue que l'expression de l'amour des films : la pensée des films. Il y a donc bien de la pensée dans cet ensemble de textes, mais davantage encore : les éléments d'une théorie. L'essentiel de celle-ci est formulée dans le texte qui ouvre le recueil et lui donne son titre […]. A partir de ce que désignent réellement les termes « réalisateur », « metteur en scène », « auteur » et  »cinéaste », communément employés indifférement, l'article développe une réflexion sur la nature du cinéma, les différents types de films considérés du point de vue de leur ambition et de leur fonctionnement interne, les effets induits par ces approches différentes.


Jean-Michel Frodon Le Monde, 29 décembre 2000



Biette mijote à petit feu, produit une pensée du cinéma vraiment convaincante, une pensée du moins qui nous parle mieux : c'est plus laborieux, plus exigeant, mais ça laisse au final des traces plus profondes et durables. La grande idée qui traverse les œuvres de Biette, c'est que rien n'est jamais définitif, ni les chefs-d'œuvres ni les œuvres mésestimées, que rien n'est gravé dans le marbre à jamais, surtout pas l'histoire du cinéma.


Serge Kaganski Les Inrockuptibles, 5 décembre 2000



Qu'il n'y a pas de problème de l'emploi


Renaud Camus enfonce des portes ouvertes, mais ce sont celles des jardins d'Armide, il semble que l'on s'y heurte de front sans arriver à les franchir. Tout coup de pied est donc le bienvenu, les siens sont particulièrement bien ajustés. Que dit-il ? Que dans un monde où, science et technique aidant, les emplois vont forcément disparaissant, ne pas en avoir (d'emploi) n'est pas, ne devrait pas être une disgrâce : ne pas avoir d'emploi, c'est avoir du temps libre. Et que le temps libre bien employé est ce que l'homme a de plus précieux.


Libération, 15 décembre 1994


© P.O.L 2018 | Crédits | Mentions légales