Colloque sentimental   

Julie Wolkenstein

Pourquoi Ann Hellbrown a-t-elle brusquement décidé d’arrêter d’écrire après la noyade de son mari ? Pourquoi s’est-elle exilée en Angleterre et n’a-t-elle jamais, jusqu’à sa mort en 1912, rompu son vœu de silence ? De quoi est-elle coupable ?

Une poignée d’universitaires, plus ou moins excentriques, plus ou moins convaincus du sérieux de leur mission, sont réunis par un colloque consacré à la romancière. Dans une petite ville de l’ouest de la France où elle vécut jadis, et dans sa maison même, un manoir à peine rattaché à la côte par une jetée que les marées...

voir tout le résumé du livre >>

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage Colloque sentimentalFeuilleter ce livre en ligne

 

Julie Wolkenstein

Voir la biographie et la bibliographie de Julie Wolkenstein

 

Traductions

Russie : Machaon | Turquie : Can Yayinlari

La presse

Avec son verlainien Colloque sentimental, émergeant comme d'un parc que traversent les ombres d'autrefois, Julie Wolkenstein […] répare une manière de négligence paradoxale, eu égard aux virtualités tragiques dont se nourrit le huis clos d'un séminaire. Rarement sans doute on aura exploité avec une telle virtuosité, et un humour aussi exact, le romanesque d'une situation qui voit converger, depuis les horizons les plus dissemblables, une kyrielle d'individus connaissant tout d'un sujet et rien d'eux-mêmes.


Le Nouvel Observateur, 6 septembre 2001



… ce que l'on peut ajouter, c'est que, de ce qui est aussi un pastiche de polar, on sort enrichi d'une réflexion sur une certaine relation entre l'écriture et la vie. Laquelle ? On ne va pas non plus l'évoquer. On se contentera de dire : lisez ce roman dont le charme et la portée subsistent, une fois l'énigme résolue.


La Croix, 30 août 2001



On l'attendait parisienne, futile et prétentieuse : elle est drôle et n'a d'yeux que pour l'Angleterre, laquelle n'est assurément pas un mauvais modèle. L'heure anglaise est décidément la plus douce.


Chronic'Art, septembre 2001



On s'y balade sans cesse entre deux mondes, celui des intellectuels d'aujourd'hui, brocardés avec humour, et celui d'une romancière d'hier qui recèle plus d'un mystère. Faux roman policier, satire sociale et portrait de femme, Colloque sentimental est une réussite romanesque, dont la lecture procure un réel plaisir.


Elle, 27 août 2001


Et aussi

Julie Wolkenstein Prix des Deux Magots
voir plus





© P.O.L 2019 | Crédits | Mentions légales