Je suis   

Valère Novarina

« Je suis » : les mots les plus usés qui soient. Cette pièce reprend, avec ses trois acteurs, ses trois actrices, plus trois musiciennes et trois machines bruyantes, tout ce qui s’écrit dans Pendant la matière et notamment que la poésie, le théâtre sont là pour rompre notre ensorcellement, pour lutter contre notre capture par les images, en ne représentant plus rien, en nous ouvrant sur la parole qui nous saisit et reste incompréhensible, en nous montrant « ce qui est certain parce que c’est impossible » : la résurrection. C’est la suite de Pendant la matière mais en rapides, en flots de mots, en syncopes, en...

voir tout le résumé du livre >>

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage Je suisFeuilleter ce livre en ligne

 

Valère Novarina

Voir la biographie et la bibliographie de Valère Novarina

 

Traductions

Italie : Costa & Nolan

La presse

La rage des mots


Valère Novarina : "j’adore et je déteste le théatre en même temps..."


Pas évident d’appeler sa dernière pièce de théâtre Je suis; et de s’y référer tout à la fois à la Bible, à Descartes, à Jarry... Mais est-ce bien encore une pièce de théâtre que cette méditation philosophico-clownesque, où Valère Novarina, grand accoucheur de mots, nous entraine sauvagement à l’intérieur de la parole et de ses labyrinthes les plus mystérieux ?


"J’adore et je déteste le théâtre en même temps, je me sens surtout incapable d’en faire; voilà pourquoi, à 47 ans, je m’y accroche toujours si désespérément... Parfois je me dis : mais c’est impossible de torturer les acteurs avec des textes comme les miens, si difficiles à prononcer, à mémoriser !".


Est-ce que je chercherai pas à les tuer ou à me tuer moi-même à travers eux ? Je crois que j’attends de la scène un arrachement. Le théâtre n’est ni futile, ni frivole : au contraire, il ébranle, il ouvre, il découvre, il engage à une expérience spirituelle.


Prenez l’acteur. Le "grand" acteur n’est jamais celui qui se montre, mais celui qui accepte de se retirer de lui-même pour mieux faire chanter la poésie : qui choisit de s’absenter, de se nier, pour être plus présent."


Novarina, auteur mystique ? Et si, derrière ses mots gourmands, ses phrases gargantuesques, ses personnages prophètes, s’était toujours cachée une profond interrogation sur l’Etre ? Les amoureux du verbe sonnant et trébuchant, les spectateurs mélomanes, avaient pu se laisser abuser, c’est vrai, par sa langue caracolante, jubilante. Mais la parole rageuse de cet auteur-ogre n’a jamais cessé en fait d’explorer l’espace et le temps, le rien et le tout, et de quêter sans fin la "présence".


Il dit qu’il écrit tel un médium, Qu’il "est" écrit. Et que le texte en lui procède peu à peu par prolifération, germination, cautérisation. Quand il dirige ses propres pièces, il dit encore que les bons metteurs en scène sont ceux qui ne croient pas à la mise en scène, comme les meilleurs médecins sont ceux qui ne croient pas à la médecine... Et quels acteurs alors ? Qu’ils subissent ! Qu’ils se laissent travailler par le texte ! "C’est toujours la neige qui skie, raconte cet auteur savoyard, jamais le skieur."


Regard bleu d’eau et blondeur transparente, Valère Novarina nous plonge dans des questions toujours recommencées, aussi entêtantes, auss iétranges que ses tableaux abstraits aux couleurs sombres, aux formes insaisissables. Car le poète est devenu peintre. A force de sculpter le verbe, il s’est pris soudain à dessiner.


"Je ne crois pas aux idées qui ne peuvent s’incarner. Pour moi, il ne doit pas y avoir de différence entre le sensible et la pensée. Or le théâtre est le dernier endroit où ils s’allient encore, où l’incarnation est possible. Le théâtre est une petite bougie qui attend et ne veut pas s’éteindre, qu’il faut absolument protéger."


Par Fabienne Pascaud, dans Télérama n°2176, le 25 septembre 1991.

Agenda

Du vendredi 10 août (19h) au vendredi 17 août 2018 (14h).
Colloque de Cerisy : "Valère Novarina : les quatre sens de l'écriture" (Cerisy).

Centre culturel International de Cerisy-la-Salle

Le Château

50210 Cerisy-la-Salle

 

voir plus

Du 15 septembre au 15 décembre 2018.
Exposition autour de Valère Novarina (Thonon les Bains)

Le vernissage aura lieu le 14 septembre.

 

Chapelle de la visitation

25 rue des Granges   

74200 Thonon-les-Bains

tél 04 50 70 69 49

voir plus

Le 21 et 22 septembre 2018.
Adaptation au théâtre de Valère Novarina (Vienne)

Théatre de Vienne.

4 Rue Chantelouve,

38200 Vienne.

voir plus

Le 2 octobre 2018
Adaptation de Valère Novarina au théâtre (Thonon les Bains)

Maison des Arts du Léman

4 Bis Avenue d'Evian

74200 Thonon-les-Bains

voir plus

Du 4 au 6 octobre 2018.
Adaptation de Valère Novarina au théâtre (Marseille)

Théâtre la Joliette.

2 Place Henri Verneuil

13002 Marseille

voir plus

Le 13 octobre 2018.
Adaptation de Valère Novarina au théâtre (Claix)

Théâtre Le Délic

11 Chemin de Risset

38640 Claix

voir plus

Le 13 et 14 novembre 2018.
Adaptation de Valère Novarina au théâtre (Quimper)

Théâtre de Cornouaille

1 Espl. François Mitterrand

29000 Quimper

voir plus

Le 4 décembre 2018.
Adaptation de Valère Novarina au théâtre (Seynod)

Auditorium Seynod

1 Place de l'Hôtel de Ville

74600 Seynod Annecy

voir plus

Du 11 au 14 décembre 2018.
Adaptation de Valère Novarina au théâtre (Montpellier)

CDN Théâtre des 13 vents

Domaine de Grammont

Avenue Albert Einstein

34965 Montpellier

voir plus


Et aussi

Valère Novarina au programme des lycées
voir plus

Valère Novarina & Denis Podalydès à l'Odéon
voir plus





© P.O.L 2018 | Crédits | Mentions légales