Trafic 104   

Collectif


  • Santé de la petite forme par Marcos Uzal

  • Triggernometry à Blagoewgrad par Robert Weixlbaumer

  • Le corps et le paysage par Juliette Goffart

  • L’arche de Noé, 1 par Hervé Gauville

  • Adam Curtis, cinéaste par Fernando Ganzo

  • Fake avant la lettre par Claus Leggewie

  • Ce que je veux faire par Harun Farocki

  • Le protocole Barbet Schroeder par Damien Bertrand

  • Jean Eustache, les hautes et fines enclaves du passé par Gabriela Trujillo

  • Unrest par Philippe Grandrieux

  • Loin du Niger par François Dumont

  • Un semestre en Patagonie par Mathias Lavin

  • Woody Allen, par ailleurs par Matthieu Garrigou-Lagrange

  • Un Fuller, deux plaisirs par Fabrice Revault

  • Samuel Fuller :contrarier nos mouvements par Jean-Michel Durafour

  • « Sa vie sur sa figure » par Marie Anne Guerin

  • Les nuits blanches de Volterra par Jean-André Fieschi


 

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage Trafic 104Feuilleter ce livre en ligne

 

Revue de cinéma
fondée par Serge Daney

Nous nous trouvons à un moment où, de plus en plus, nous parlons d’images. Tantôt modernes (« nouvelles images », images de synthèse), tantôt archaïques (mythologiques, religieuses, picturales). Et parmi ces images, il y a celles du cinéma.

Les images du cinéma sont très précieuses parce qu’elles constituent pour deux ou trois générations de par le monde une véritable archive de souvenirs, un trésor d’émotions stockées et aussi une usine à questions. Le temps est venu de se servir du cinéma pour questionner les autres images – et vice versa.

Trafic veut retrouver, retracer, voire inventer les chemins qui permettent de mieux savoir, dès aujourd’hui, « comment vivre avec les images ». La revue est ouverte à tous ceux qui ont l’image comme première passion, le cinéma dans leur bagage culturel et l’écriture comme seconde passion. Sans exclusive et pas seulement en France. Il est essentiel de restituer cette autre « actualité » qui est celle des autres pays et des autres cultures du cinéma. C’est pourquoi nous demanderons à un certain nombre d’amis étrangers (de New York à Moscou) de jouer ce rôle d’informateurs, voire de poser des questions ailleurs.





© P.O.L 2016 | Crédits | Mentions légales