Trafic 107   

Collectif


  • Histoire(s) de la violence par Mathieu Macheret

  • Les travaux et les jours, les rituels contre le désordre par Marie Anne Guerin

  • Memento illam vixisse par Paul Choquet

  • Mai 67 par Sylvie Pierre Ulmann

  • Twin Peaks, saison 3 : l’horizon des événements par Brice Matthieussent

  • Twin Peaks : The Return par Zoe Beloff

  • L’image de synthèse peut-elle rendre le cinéma cyborg ? par Elsa Boyer

  • Virtualité réelle par Josué Morel

  • Totality par James Benning

  • The bubble bursts, the petal falls par Marcelline Delbecq

  • Solitude et honnêteté par Christophe Atabekian

  • Neige Pluie Vent par Seijun Suzuki

  • Seijun Suzuki, à l’origine de son silence par Shiguéhiko Hasumi

  • La peau et les os par Mathieu Capel

  • L’arche de Noé, 4 par Hervé Gauville

  • Réflexions sur Complete film Criticism de James Agee par Jonathan Rosenbaum

  • Introduction à Way of Seing de Helelen Levitt par James Agee

  • Rue des Masques par Patrice Rollet

  • À Jean-Luc Godard par Bernard Eisenschitz



 

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage Trafic 107Feuilleter ce livre en ligne

 

Revue de cinéma
fondée par Serge Daney

Nous nous trouvons à un moment où, de plus en plus, nous parlons d’images. Tantôt modernes (« nouvelles images », images de synthèse), tantôt archaïques (mythologiques, religieuses, picturales). Et parmi ces images, il y a celles du cinéma.

Les images du cinéma sont très précieuses parce qu’elles constituent pour deux ou trois générations de par le monde une véritable archive de souvenirs, un trésor d’émotions stockées et aussi une usine à questions. Le temps est venu de se servir du cinéma pour questionner les autres images – et vice versa.

Trafic veut retrouver, retracer, voire inventer les chemins qui permettent de mieux savoir, dès aujourd’hui, « comment vivre avec les images ». La revue est ouverte à tous ceux qui ont l’image comme première passion, le cinéma dans leur bagage culturel et l’écriture comme seconde passion. Sans exclusive et pas seulement en France. Il est essentiel de restituer cette autre « actualité » qui est celle des autres pays et des autres cultures du cinéma. C’est pourquoi nous demanderons à un certain nombre d’amis étrangers (de New York à Moscou) de jouer ce rôle d’informateurs, voire de poser des questions ailleurs.





© P.O.L 2018 | Crédits | Mentions légales