Meta donna   

Suzanne Doppelt

Dans la petite ville de Galatina, dans les Pouilles, on peut assister à un curieux rituel de dépossession autour de l’araignée et sa morsure. Un exorcisme dansé et chanté, sur plusieurs jours, qui permet une forme de régulation de l’ordre social, de redonner un sens au désordre, de soulager les conflits individuels et collectifs. Le pseudo poison circule entre l’araignée, les musiciens, la famille et les villageois rassemblés pour la circonstance. Il faut s’identifier à l’araignée, danser comme elle le ferait puisqu’elle se déplace en dansant, pense-t-on, sur une musique effrénée puisque sa morsure est musicale. Il est question de pauvreté, de...

voir tout le résumé du livre >>

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage Meta donnaFeuilleter ce livre en ligne

 

Suzanne Doppelt

Voir la biographie et la bibliographie de Suzanne Doppelt

 

La presse

"La danse de l’araignée", un article de Agnès Disson à propos de Meta donna, à retrouver sur la page de En attendant Nadeau.



"Meta donna, de Suzanne Doppelt, une variation sur la tarentelle", un article de Cécile Dutheil de la Rochère à retrouver sur la page remue.net.



Un article de Lionel Bourg à propos de Meta donna, à retrouver sur la page de Sitaudis.



Une note de lecture de Hugues à propos de Meta donna, à retrouver sur le blog Charybde 27.

© P.O.L 2019 | Crédits | Mentions légales