Trafic 55   

Collectif


  • Le 58e festival de Cannes par Kent Jones

  • Le Cinquième Empire : Oliveira d'hier à aujourd'hui par Mathias Lavin

  • Du photographique par Raymond Bellour

  • Un an dans la photographie d'Irving Penn par Anne Bertrand

  • Cyclone par Jim Jarmusch

  • Lettre de Taipei (2) par Huang Chien-hung

  • L'hôtel le vendredi par Rainer Werner Fassbinder

  • La diva aux lunettes par Harun Farocki

  • Des images de première main par Bouchra Khalili

  • Pose queer et sublime injustice par Diedrich Diederichsen

  • Soudain, chez Fassbinder par Christa Blümlinger

  • R. W.Fassbinder ou Il est impossible de mordre sa propre nuque par Rochelle Fack

  • « Qu'est-ce que le cinéma ? » : uneréponse agnostique par Youri Tsivian

  • Fritz Lang et le tournage de Moonfleet par Jon Whiteley

  • Une farandole de Renoir par Pierre Gabaston

  • L'infernal Quinlan par Italo Calvino

 

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage Trafic 55Feuilleter ce livre en ligne

 

Revue de cinéma
fondée par Serge Daney

Nous nous trouvons à un moment où, de plus en plus, nous parlons d’images. Tantôt modernes (« nouvelles images », images de synthèse), tantôt archaïques (mythologiques, religieuses, picturales). Et parmi ces images, il y a celles du cinéma.

Les images du cinéma sont très précieuses parce qu’elles constituent pour deux ou trois générations de par le monde une véritable archive de souvenirs, un trésor d’émotions stockées et aussi une usine à questions. Le temps est venu de se servir du cinéma pour questionner les autres images – et vice versa.

Trafic veut retrouver, retracer, voire inventer les chemins qui permettent de mieux savoir, dès aujourd’hui, « comment vivre avec les images ». La revue est ouverte à tous ceux qui ont l’image comme première passion, le cinéma dans leur bagage culturel et l’écriture comme seconde passion. Sans exclusive et pas seulement en France. Il est essentiel de restituer cette autre « actualité » qui est celle des autres pays et des autres cultures du cinéma. C’est pourquoi nous demanderons à un certain nombre d’amis étrangers (de New York à Moscou) de jouer ce rôle d’informateurs, voire de poser des questions ailleurs.





© P.O.L 2018 | Crédits | Mentions légales