Histoire de la littérature récente   

Tome I

Olivier Cadiot

Vingt ans après la Revue de littérature générale et ses deux numéros historiques, Olivier Cadiot a eu envie de revenir sur le sujet, mais cette-fois sans l’aide de sociologues, de philosophes, de musiciens ou de paysagistes. Avec les seuls moyens de l’écrivain contemporain. Sans plans, ni cartes, ni partitions, ni théorie. Cela donne un feuilleton en plusieurs épisodes, comique et sensible, une histoire en zig-zag émaillée de conseils à de futurs auteurs… et surtout à soi-même. Une suite de variations consacrées aussi bien au passé de la littérature qu’à son présent, à son avenir, à sa mort annoncée mais...

voir tout le résumé du livre >>

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage Histoire de la littérature récenteFeuilleter ce livre en ligne

 

Olivier Cadiot

Voir la biographie et la bibliographie d'Olivier Cadiot

 

La presse

Olivier Cadiot vous met le feu


Les écrivains sont de beaux allumeurs. Ils passent leur temps à essayer, non de mettre la main sur la littérature, qui ne se laisse pas prendre, mais de mettre le feu aux mots et à ceux qui les aiment : ils leur tournent autour, ils les provoquent, ils leur font de l'oeil jusqu'à ce que la langue vacille. Olivier Cadiot est de ces enjôleurs magnifiques, lui qui sait si bien se faire désirer. Nous en savons quelque chose, au Monde des livres : combien de fois avons-nous attendu (en vain) la chronique ou les quelques lignes qu'il nous laissait cruellement espérer ? Vous pourrez le vérifier par vous-même en ouvrant son nouveau livre, Histoire de la littérature récente (POL, 192 p., 11euros).
Evidemment, le séducteur avance masqué. Ce volume au titre paisible, et ironiquement rassurant, se présente comme une sorte de guide pratique pour aspirant littérateur, avec conseils avisés et exercices cadrés. Au bout de quelques pages, vous commencez à comprendre, mais il est déjà trop tard. Cadiot vous a déjà installé dans son dispositif infernal. Il souffle le chaud ("Mettez votre nom sur la couverture. On trouvera un éditeur ") et le froid ("Finalement, je vous déconseille d'embrasser cette profession "), orchestre le désir ("Vous voulez tout dire. C'est ça qui vous pousse ") et, surtout, le délai ("C'est à refaire, mais pas maintenant. Respirez").
D'une plume virtuose, drôle, cajoleuse, ça y est, crac, Cadiot vous allume. Pire, ou mieux, il vous met le contact : "C'est suffisant pour faire démarrer votre cerveau embrumé, comme un vieux moteur abandonné au fond d'un garage ", écrit-il. Et aussi  : "Regardez, vous êtes des tout petits moteurs en marche les uns à côté des autres..."Alors, vous vous enflammez dans l'instant, bien conscient que le réveil sera rude et murmurant pourtant  : merci pour ce moment. Vous avez raison : cet écrivain a un charme fou, autant s'abandonner, prendre ce qu'il y a à apprendre, grandir à ses côtés. Après tout, "c'est ainsi, par cette accumulation de remords et de désirs, que se façonne un objet - que nous aimerons ".


Jean Birnbaum, Le Monde Des Livres, 19 février 2016


Faites-vous un Cadiot


II l'a dit l'autre jour, notre chroniqueur Marc Lambron, en entrant sous la Coupole avec son épée frappée du visage d'Isis : « Le genéral de Gaulle n'avait pas de followers, il avait des compagnons.» Et ceux-ci, a-t-il ajouté, allaient au combat avec toute une littérature dans la tête. On reconnaît encore un homme à sa bibliothèque. Surtout en temps de crise. A l'heure où celles-ci disparaissent des appartements, un homme publie un livre qui devrait être dans toutes celles qui restent. Ça s'appelle Histoire de la littérature récente (POL, 192 p, 11euros), mais ce n'en est pas une. Plutôt un petit manuel de création, un stock de cartouches qui vont exploser à la tête des croque-morts culturels, ceux qui croassent que « la littérature est morte ». En 61 saynètes, l'artificier Olivier Cadiot crawle, bondit, contemple, boxe avec ses parodies de Rilke et de Kipling, et mouche à mort les cétaitmieuxavantistes. On adore ce livre, qui donne envie de lire et d'écrire. Un cadeau, ce Cadiot ! Tiens, on le prend sur le rayonnage, on va s'en remettre un petit.


Christophe Ono-dit-Biot ,Le Point, 21 avril 2016.



Un grand article en ligne sur le dernier Cadiot Histoire de la littérature récente, tome I sur Diacritik et là aussi : Droguiste par Eric Loret.


Vidéolecture


Olivier Cadiot, Histoire de la littérature récente, Histoire de la littérature récente 1 Oilivier Cadiot janvier 2016

voir toutes les vidéos du livre




© P.O.L 2016 | Crédits | Mentions légales