Les Plumes d’Éros   

Oeuvres I

Bernard Noël

Je travaille avec Bernard Noël depuis 1972, alors que je dirigeais la collection « Textes », chez Flammarion. Je pourrais dire qu'il m'a appris à lire, qu'il m'a appris à éditer. Aussi, après qu'il m'ait confié pour P.O.L dix-neuf autres de ses livres dont certains ont été repris de nos aventures passées, la parution ici du premier tome de ses œuvres, revêt-elle à mes yeux une importance toute particulière. Comme si quelque chose s'affirmait encore plus et se fixait d'un travail et d'une amitié qui ont traversé les années.


Ceci est donc le premier tome d'une série dont le but est de rendre compte de la diversité et de la richesse de...

voir tout le résumé du livre >>

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage Les Plumes d’ÉrosFeuilleter ce livre en ligne

 

Bernard Noël

Voir la biographie et la bibliographie de Bernard Noël

 

La presse

Quarante-cinq ans de mots extraits du corps


C'est un premier volume indispensable pour entrer dans l'oeuvre. Un recueil dont le thème était " une évidence ", pour son auteur, comme pour son éditeur. Dix-neuf textes qui ont en commun leur densité, leur brièveté mais dont la juxtaposition révèle aussi la remarquable diversité formelle. Le plus ancien, Une messe blanche, date de 1965. une bibliographie détaille les pérégrinations éditoriales de ces écrits dont certains (La petite âme, Histoire d'un ange, Histoire de frêle ou Poèmes pour en bas) n'avaient fait l'objet que de tirages limités et confidentiels. Les choses faites, resté en suspens pendant trente ans, et Des formes d'Elle sont inédits, de même que Le mal de l'espèce mise en ligne par le site Remue.net tandis que Les plumes d'Éros a été initialement publié dans une version différente et plus courte à la suite de L'Enfer, dit-on. C'est peut-être dans ces deux textes, inclassables et puissants, que s'affirment avec le plus d'envergure théorique sa conception de l'érotisme et son rapport direct à l'art comme à la politique. On trouvera donc dans ce recueil le poète (tant pis pour le ghetto) mais aussi l'essayiste, l'auteur de récits… toutes les plumes de Bernard Noël. Et si les textes les plus violents ne figurent pas dans la sélection, l'énergie " excessive ", la sensualité véhémente et radicale sont bien là. Mais l'enfer de Bernard Noël est surtout lumineux. Jusqu'à la blancheur. Lumineux comme la grâce. Un jour de grâce, récit d'ouverture, livre une clé de lecture, en liant l'érotisme à une expérience mystique originelle, à ce jour d'adolescence où " libéré de la foi par l'excès ", le futur écrivain a dû " changer de posture pour extraire de [son] corps la seule transcendance véritable : celle que développe la langue ". Et a eu la révélation de cette certitude : " Le sacré ne descend pas, il monte. "

Matérialité sensible du spirituel, caresse sur " la peau des yeux ", " toucher du regard ", recherche de l'unité du coeur et du sexe…, ce premier volume pose toutes les bases d'une quête vitale et littéraire naturelle, puisque Bernard Noël l'affirme : " Eros n'est pas le dieu qu'on croit/Eros est le dieu de la fiction. "


Véronique Rossignol, Livres Hebdo, 8 janvier 2010



Et aussi

Bernard Noël, prix Robert Ganzo
voir plus

Bernard Noël a reçu le 8e Prix International de Poésie Gabriel d'Annunzio
voir plus

Bernard Noël Grand Prix de Poésie de l'Académie française 2016
voir plus


Son

Bernard Noël, Les Plumes d’Éros, Les Plumes d'Eros entretien avec Alain Veinstein - Du Jour au lendemain - France Culture - 16 avril 2010




© P.O.L 2016 | Crédits | Mentions légales