— Paul Otchakovsky-Laurens

Spécimen mâle

Iegor Gran

Si les femmes disparaissaient, le jour de leur disparition serait appelé « Jour de la Catastrophe ».
Si les femmes disparaissaient, le chat n’aurait rien à manger.
Si les femmes disparaissaient, les hommes construiraient un mausolée.
Si les femmes disparaissaient, un bouc émissaire serait lynché.
Si les femmes disparaissaient, les jupes et les escarpins seraient recyclés.
Si les femmes disparaissaient, les écrivains restants gagneraient des places au classement des meilleurs ventes.
Si les femmes disparaissaient, des escrocs feraient croire qu’ils en on retrouvé.
Si les femmes disparaissaient, la pornographie serait nationalisée.
Si les femmes disparaissaient,...

Voir tout le résumé du livre ↓

Consulter les premières pages de l'ouvrage Spécimen mâle

Feuilleter ce livre en ligne

 

Traductions

Espagne : Lengua de Trapo

La presse

Dans Spécimen mâle, Gran imagine notre planète sans femmes : cela relève de la science-fiction et de la métaphysique, plutôt version Gogol. « J’aime bien l’idée que chacun de mes livres soit différent, exactement comme lorsqu’on relance les dés : on ne sait pas quels vont être les chiffres. » Il y a du spectacle. […] C’est fou, intelligent, pétaradant d’invectives rieuses ; cela ne ressemble à rien de connu en France…


L’Express, 6 septembre 2001


Agenda

Mardi 4 octobre
Iegor Gran à la librairie Les Champs Magnétiques (Paris)

Librairie Les Champs Magnétiques

80 rue du Rendez-vous

75012 Paris

voir plus →

Jeudi 6 octobre à 18h
Iegor Gran à la librairie Les Cahiers de Colette (Paris)

Les Cahiers de Colette

25, rue Rambuteau

75004 Paris

voir plus →