— Paul Otchakovsky-Laurens

Cul in air

Jean-Paul Manganaro

« Jeanne Bécu, alias Madame du Barry, disait ceci : “Le croupion, oui, le croupion, toujours bien en l’air, et avec les plumes de la queue éployées en éventail, horizontalement !” Suivant à la lettre cette consigne – qui aurait pu devenir un proverbe –, je me suis dit que l’art Cul in air, tel que son nom l’indique, est un art aérien de dosages, de matières, de couleurs, de saveurs, de croisements divers pas toujours saisissables si l’on n’y est pas formé avec tact, délicatesse et entrain. » Ce livre essaie de donner corps à ces vertus  Jean-Paul Manganaro n’y raconte pas les suites du mot de Madame du...

Voir tout le résumé du livre ↓

Consulter les premières pages de l'ouvrage Cul in air

Feuilleter ce livre en ligne

 

La presse

Pendant que la main touille dans un plat, l’esprit ne l'accompagne qu'a demi. L’autre partie du cerveau bat la campagne, se souvient de la manière dont la poule pond, des conversations grivoises du marché ou furent achetées les asperges. Cuisiner sérieusement et penser en digressions, c’est préparer le manger et le rire. Avec leurs éventuelles conséquences nocturnes si les haricots étaient abondants : « cul in air », il faudra penser à aérer les chambres demain. Goûtez, c'est irrésistible.


P. My, Le Soir, 5-6 avril 2014

Vidéolecture


Jean-Paul Manganaro, Cul in air, Cul in air - avril 2014

voir toutes les vidéos du livre →