— Paul Otchakovsky-Laurens

Il y a quand même dans la rue des gens qui passent

Robert Bober

Le titre est une citation crépusculaire de Pierre Reverdy : « Quand la lampe n’est pas encore éteinte, quand le feu commence à pâlir et que le soleil se cache, il y a quand même dans la rue des gens qui passent ». Beaucoup de gens, morts et vivants, passent dans ces pages qui allient mélancolie et humour : des enfants, des amis, des artistes, des écrivains, notamment l’historienne Mona Ozouf, le romancier Éric Vuillard ou le street artiste Seth, alors que la vieillesse, la mort de la femme aimée, et la perspective de sa propre mort, ravivent en quelque sorte la mémoire et le désir de transmettre. Robert Bober poursuit ainsi sa lettre adressée à son ami...

Voir tout le résumé du livre ↓

Consulter les premières pages de l'ouvrage Il y a quand même dans la rue des gens qui passent

Feuilleter ce livre en ligne

 

Agenda

Jeudi 12 octobre
Robert Bober à la librairie du Désordre (Paris)

Librairie du Désordore
31 rue de la Butte aux Cailles,
Paris 75013

voir plus →

mardi 17 octobre
Robert Bober au Musée d’art et d’histoire du judaïsme (Paris)

Musée d'art et d'histoire du Judaïsme
Hôtel de Saint-Aignan
71, rue du Temple
75003 Paris

voir plus →

Mercredi 18 octobre
Robert Bober à la librairie Les Champs Magnétiques (Paris)

Les Champs Magnétiques
80, rue du Rendez-vous
75012 Paris

voir plus →

Mercredi 15 novembre
Robert Bober à la librairie Compagnie (Paris)

Librairie Compagnie
58, rue des écoles
Paris 75005

voir plus →

Samedi 25 novembre
Robert Bober à la bibliothèque Medem (Paris)

Maison de la culture yiddish – Bibliothèque Medem
29, rue du Château-d’Eau
75010 Paris

voir plus →