— Paul Otchakovsky-Laurens

Le Club des enfants perdus

Rebecca Lighieri

« Si j’avais des enfants aujourd’hui, je serais en guerre », déclare Miranda, 27 ans, à la fin du Club des enfants perdus. Les enfants devraient être au centre de nos inquiétudes alors qu’ils font déjà les frais de nos choix, de nos erreurs et de nos renoncements. Miranda est emblématique de cette génération mais elle échappe curieusement aux définitions et aux diagnostics, malgré une dépression qui a révélé une sensibilité extrême, au point de développer des dons surnaturels, de susciter des apparitions, des dédoublements, des présences fantômes. Signifiant ainsi que les adultes sont...

Voir tout le résumé du livre ↓

Consulter les premières pages de l'ouvrage Le Club des enfants perdus

Feuilleter ce livre en ligne