À la une

En juin et en librairie

Domnique Meens Dorman
Trafic 90



En mai et en librairie

Édith Azam On sait l'autre
Elsa Boyer Mister
Valère Novarina Observez les logaèdres !



En avril et en librairie

Frédéric Boyer Dans ma prairie
Jean-Paul Manganaro Cul in air
Nathalie Quintane Descente de médiums
Jean-Louis Schefer Les Joueurs d'échecs

#formatpoche

Martial DCL éprigrammes (recyclées par Christian Prigent).
Dumitru Tsepeneag Pigeon vole



Bande annonce de Descente de médiums, de Nathalie Quintane

Bande annonce 5 de Descente de médiums, de Nathalie Quintane, en librairie le 3 avril
"-Quelle circonstance ? "

Bande annonce 4 de Descente de médiums, de Nathalie Quintane, en librairie le 3 avril

— Je suis Polonais, moi !
— Ah ouais t'es Polonais ? Tes papiers, Ducon.
— Mais c'est les papiers de ton grand-père, ça, allez on embarque.

 

Bande annonce 3 de Descente de médiums, de Nathalie Quintane, en librairie le 3 avril 

"-Victor, notre Victor - et si je me permets ce déterminant, possessif, c'est qu'il fait partie de la famille, de la famille de ceux qui forment famille au-delà de leur famille - soigneusement cacha les retranscriptions des séances de ses Tables, de peur qu'elles ne nuisent à la lecture du reste ; or la lecture du reste nuit à celle des Tables."
 

Bande annonce 2 de Descente de médiums, de Nathalie Quintane, en librairie le 3 avril
[…] c'était Jean-Pierre Cometti, un spécialiste de Wittgenstein, puis du pragmatisme, qui venait de publier chez Gallimard, en Folio, Qu'est-ce que le pragmatisme ?

 

Bande annonce 1 : AnthroPol.ogie
– Ah, je vous réveille.
Excusez-moi de vous réveiller, je suis désolé, madame, je frappe à toutes les portes, je suis en train de démarcher pour vendre un appareil que j'ai fabriqué, que j'ai inventé, s'il vous plaît, accordez-moi un instant, je vous tire du sommeil et c'est une très très bonne chose que je vous tire du sommeil. Je suppose que comme tout le monde il vous arrive de rêver, de penser, et de vous dire que si vous aviez pu tirer une image, retenir une image définitive de ce qui vous est venu à l'esprit, vous trouveriez ça merveilleux […]



En mars et en librairie

René Belletto Le Livre 
Nicolas Bouyssi Deux bêtes à l’intérieur
Catherine Henri L’Éprise
Patrice Robin Une place au milieu du monde 
Edith Wharton Ethan Frome nouvelle traduction par Julie Wolkenstein
Trafic 89



Février aux éditions P.O.L et en librairie

Mika Biermann Palais à volonté
Marc Cholodenko Puis gris que dilue du rose que brûle le bleu
Marc Cholodenko Les Pleurs #formatpoche
Aiat Fayez Un autre
Eugène Nicole Le Démon rassembleur



Violaine Schwartz Prix "Eugène Dabit du roman populiste 2013"

Violaine Schwartz a reçu le  Prix "Eugène Dabit du roman populiste 2013" pour son livre Le Vent dans la bouche.

Le Vent dans la bouche est une vie de Frehel.

Le Jury du Prix Eugène Dabit est composé de François Boucq, Natacha Boussaa, Patrick Braouezec, François Cavanna, Joseph Da Costa, Nicky Fasquelle, Dan Franck, Véronique Goby, Philippe Haumont, Xavier Houssin, Michèle Lesbre, Michel Quint, Patrick Rambaud, Akli Tadjer, Georges Wolinski.

Eugène Dabit a notamment écrit Hôtel du nord.



Marie Darrieussecq
Prix des Prix 2013

Marie Darrieussecq  a remporté le Prix des Prix 2013 pour le livre qui lui avait valu le Prix Médicis en novembre dernier, Il faut beaucoup aimer les hommes. Elle a obtenu 5 voix, contre 3 à Christophe Ono-Dit-Biot (Plonger, Gallimard, Prix de l’Académie Française) et 2 à Pierre Lemaitre (Au revoir là-haut, Albin Michel, Prix Goncourt).
Réuni le 12 décembre au soir sous la présidence de son fondateur Pierre Leroy, le jury rassemblait autour de lui :
- Christine Albanel, Directrice Exécutive d’Orange, ancienne Ministre de la Culture et de la Communication ;
- Alexandre Bompard, Président Directeur Général de la FNAC ;
- Marie-Laure Delorme, Journaliste, Chef de la Rubrique « Livres » du Journal du Dimanche ;
- Nicolas Demorand, Directeur de la publication du journal Libération ;
- Marie Drucker, Journaliste et animatrice de télévision ;
- Rémy Pflimlin, Président Directeur Général de France Télévisions ;
- Bruno Racine, Président de la Bibliothèque Nationale de France ;
- Alain Seban, Président du Centre Pompidou ;
- Alain Terzian, Producteur de cinéma, Président de l’Académie des Césars.
Le jury est heureux de couronner le plus beau livre d’une romancière qui construit peu à peu une œuvre véritable. Racontant ici une histoire de passion amoureuse, Marie Darrieussecq réussit brillamment à renouveler un thème atemporel avec une écriture et un style parfaitement maitrisés.



Charles Juliet, Prix Goncourt de la poésie/Robert Sabatier

Le Prix Goncourt de la Poésie a été décerné à Charles Juliet, pour l'ensemble de son œuvre, par l'Académie Goncourt mardi 3 décembre. Le jury du Prix Goncourt est composé d’Edmonde Charles-Roux, présidente du jury, Didier Decoin, Bernard Pivot, Tahar Ben Jelloun, Patrick Rambaud, Régis Debray, Pierre Assouline, Philippe Claudel, Paule Constant.
Le Prix a été baptisé en 2012 : Le Goncourt de la poésie/Robert Sabatier.  



Marie Darrieussecq, Prix Médicis 2013

Marie Darrieussecq a reçu le Prix Médicis 2013 pour son livre Il faut beaucoup aimer les hommes au premier tour de scrutin. Le jury du prix Médicis est composé d’Anne F. Garréta, Emmanuelle Bernheim, Michel Braudeau, Alain Veinstein, Christine de Rivoyre, Anne Wiazemsky, Dominique Fernandez, Patrick Grainville, et Frédéric Mitterrand.



En novembre et en librairie

Charles Juliet, Apaisement, Journal VII, 1997-2003
Charles Juliet, Lumières d'automne, coll. « #formatpoche »
Leslie Kaplan, Déplace le ciel
Frédéric Léal, Asparagus
Bernard Noël, La Place de l'autre



Jean Rolin Prix de la Langue Française

Jean Rolin Prix de la Langue Française 2013.

Le jury du prix, présidé par Danièle Sallenave etait composé de Franz-Olivier Giesbert, Patrick Rambaud, Tahar Ben Jelloun, Paule Constant, Laure Adler, Paula Jacques et Jean-Noël Pancrazi. Le prix de la langue française est doté de 10 000 € par la Ville de Brive (Corrèze). En 2011 le prix avait été remis à Emmanuel Carrère

 

Ormuz de Jean Rolin vient de paraître aux éditions P.O.L



En octobre et en librairie

Raymond Bellour L'enfant
Mathieu Lindon Une vie pornographique
Emmanuelle Pagano Nouons-nous
Hubert Lucot Je vais, je vis  préface de Martin Winckler
Hubert Lucot Autobiogre d'A.M. 75 #formatpoche



Rentrée de septembre chez P.O.L et en librairie

En septembre chez P.O.L et en librairie

Marie Darrieussecq : Il faut beaucoup aimer les hommes
Paul Fournel: Jason Murphy
Iegor Gran: L'Ambition
Jean Rolin: Ormuz

Marco Lodoli Les Promesses (tradutit de l'italien par Louise Boudonnat)

 

 



Limonov d'Emmanuel Carrère, prix Européen de Littérature 2013

Au Pays-Bas, Emmanuel Carrère a reçu le "Europese Literatuurprijs 2013", ainsi que ses traductrices en hollandais Katelijne De Vuyst et Katrien Vandenberghe. Limonov est publié par "De Bezige Bij Antwerpen". Limonov d'Emmanuel Carrère avait déjà reçu le Prix Renaudot, le Prix de la Langue Française, et le Prix des Prix. Il est publié aux éditions P.O.L et en Folio, et en librairie.



Lise Charles Prix de la romancière 2013

Le Prix de la romancière 2013 – Hôtel Montalembert a été remis hier soir 19 juin à Lise Charles pour son premier roman La Cattiva, publié aux éditions P.O.L.

Le jury du Prix était composé de Christophe Ono-Dit-Bio, Olivia de Lamberterie, Bernard Lehut, Josyane Savigneau, Sylvain Tesson, Jean Christophe Rufin, Christine Orban, Anne- Laure Sugier, Claire Chazal, Adélaïde de Clermont-Tonnerre, Alain Terzian, et Mathieu Laine, réunis à l’Hôtel Montalembert (Paris VIIe)

Lise Charles a 25 ans.



Olivier Bouillère Prix Françoise Sagan 2013

Olivier Bouillère a reçu le Prix Françoise Sagan 2013 pour son livre "Le Poivre".

Le Jury du Prix Françoise Sagan est composé de Denis Westhoff, Olivia de Lamberterie, Adélaïde de Clermont-Tonnerre, Alexandre Fillon, David Foenkinos, Olivier Mony, Anne Plantagenet, Colombe Schneck, Amanda Sthers, Augustin Trapenard et Célia Houdart (lauréate 2012),
 



En juin 2013 et en librairie

Nicolas Bouyssi, Liliane Giraudon, Claude Ollier, TRAFIC 86  .
Nicolas Bouyssi Les Rayons du soleil  (nouvelles)
Liliane Giraudon Madame Himself
Claude Ollier Cinq contes fantastiques (contes)
Trafic 86



Emmanuelle Bayamack-Tam prix Ouest-France /Etonnants Voyageurs

Emmanuelle Bayamack-Tam a reçu le Prix Ouest-France /Etonnants Voyageurs à Saint Malo le 19 mai, pour Si tout n’a pas péri avec mon innocence, prix décerné par un jury de 10 lecteurs de 15 à 20 ans sous le parrainage de Alain Mabanckou, Léonora Miano, Sorj Chalandon, Jean Rouaud, Carole Martinez, Sami Tchak, Jean-Marie Blas de Robles, Maylis de Kerangal, Yahia Belsakri, Michel Le Bris, Alain Dugrand, Hervé Bertho.

Le prix est doté de 10 000 euros offerts par Salaün Holidays.


Si tout n’a pas péri avec mon innocence avait déjà reçu le prix Alexandre Vialatte/La Montagne.
 

 



En mai aux éditions P.O.L et en librairie

Sébastien Brebel: La Baie vitrée
Hortense Cornin : La Bavarde
Guillaume Dustan : Oeuvres 1 :  Dans ma chambre - Je sors ce soir,  - Plus fort que moi - préfaces et notes de Thomas Clerc.
Danielle Mémoire :  Hiératiques debout



Emmanuelle Bayamack-Tam prix Alexandre-Vialatte

Emmanuelle Bayamack-Tam a reçu le prix Alexandre-Vialatte 2013 pour son livre "Si tout n'a pas péri avec mon innocence".

Le jury du prix Alexandre Vialatte 2013 est composé  de Pierre Vialatte, Jean Brousse (représentant du groupe La Montagne-CentreFrance), Emily Barnett, Marie Nimier, Mazarine Pingeot, Jean-Baptiste Harang et François Taillandier (président), sous la direcetion de Daniel Martin (La Montagne)

Le prix est doté de 6 105 euros, soit "la somme de la hauteur du Puy-de-Dôme et de la longueur du fleuve Congo" par le groupe La Montagne-CentreFrance.
 



Leslie Kaplan Prix Wepler 2012 pour Millefeuille

 Leslie Kaplan a reçu le Prix Wepler 2012 pour Millefeuille.

C'est le 15e prix Wepler.

Au jury: Hubert Artus, journaliste (Rue89, L’Optimum, Clés, France inter) ; Emily Barnett, journaliste (Les Inrockuptibles, France culture) ; Jessica Davies, lectrice (actuellement détenue au centre pénitentiaire de Rennes) ; Dimitri Devillers, libraire (L’écume des pages) ; Simon Duran, traducteur littéraire ; Marianne Faurobert, traductrice ; Antoine Gobelet, lecteur (Groupe La Poste) ; David Houte, libraire (Librairie des Abbesses) ; Elisabeth Latraverse, lectrice ; Amélie Manéglier, lectrice ; Marie-Rose Guarniéri, fondatrice du prix Wepler-Fondation La Poste ; Elisabeth Sanchez, secrétaire générale.


Leslie Kaplan a publié tous ses livres aux éditions P.O.L.
 

Le Prix Wepler est décerné à la Brasserie Wepler, place de Clichy, à Paris. Prix Wepler -Fondation la Poste

La mention Wepler a été décernée à Jakuta Alikavazovic pour La blonde et le bunker (L’Olivier)



Charles Pennequin Prix du Zorba 2012

Charles Pennequin Prix du Zorba 2012

Dimanche 11 novembre avant l'aube, mais après la nuit, Charles Pennequin a reçu le premier "Prix du Zorba" pour son livre : "Pamphlet contre la mort", décerné lors d'un "after" au Zorba, 137 rue du Faubourg du Temple, Paris, par un jury composé de : Philippe Azoury (le Nouvel Observateur/Discipline in Disorder) -Romain Charbon (Vogue) -Arnaud-Pierre Fourtané & Didier Fitan (Kaiserin) -Benjamin Lafore (la Ville rayée) - Pipi de Frèche (Flash Cocotte) - Monica Sabolo (Grazia) - Géraldine Sarratia (les Inrockuptibles) - Pierre Siankowski (les Inrockuptibles) - Ivan Smagghe (Kill the Dj/Discipline in Disorder) - Florence Willaert (La mode la mode la mode) - et a lu des extraits de son livre, entre 6h30 et 7h du matin.

Pamphlet contre la mort vient de paraître chez P.O.L

 



Nathalie Léger, Prix du Livre Inter

Le 38e Prix du Livre Inter a été attribué à Nathalie Léger pour son roman Supplément à la vie de Barbara Loden. Le jury du livre Inter, composé de 24 auditeurs et auditrices de France Inter était présidé cette année par Amélie Nothomb. Le livre a été élu à la majorité absolue avec 14 voix.



Célia Houdart, Prix Françoise Sagan

Le Prix Françoise Sagan a été attribué le 30 mai 2012 à Célia Houdart pour son roman "Carrare".

Le jury du Prix Françoise Sagan, présidé par Denis Westhoff, le fils de Françoise Sagan, est composé de Olivia de Lamberterie, Kathleen Evin, Arnaud Catherine, Xavier Houssin, Philippe Lefait, Véronique Ovaldé, François Angelier, Delphine Peras, Adélaïde de Clermont-Tonnerre, et Fabienne Berthaud.

Célia Houdart - Carrare - " Un prévenu attend une décision de justice. Une femme juge perd sa bague et le sommeil. Sa fille apprend à tailler le marbre dans un atelier à Carrare. Un berger parle au téléphone en dialecte. Un enfant rêve assis sur un muret au soleil. Ils partagent un même temps minéral. Un jeu d’ombre et de lumière vient troubler l’immobilité des sculptures."
 

 

Avec le soutien de l’Hotel Lutétia (Paris) et de Louis Vuitton. 
 



Ryoko Sekiguchi, invitée d'honneur du Salon du Livre de Paris

Ryoko Sekiguchi est une des invitées d'honneur du Salon du Livre de Paris,  à l'occasion de la parution de "Ce n'est pas un hasard" aux éditions P.O.L, du 15 au 19 mars 2012 , en compagnie notamment de Kenzaburô OÉ,  Gozo YOSHIMASU, Mari YAMAZAKI, Madoka MAYUZUMI, Yoko TAWADA, Moto HAGIO, Toshiyuki HORIE, Satoshi KAMATA, Madoka MAYUZUMI (voir programme)


Plusieurs rencontres sont prévues au Salon du livre de Paris (Porte de Versailles) avec Ryoko Sekiguchi

Vendredi 16 mars
- 11h 12h rencontre Ryoko Sekiguchi avec Pierre Gagnaire
- 14h30 15h 30 «Japon-France : "10 clichés à dissiper " - rencontre animée par Philippe Delaroche (Lire) avec Ryoko Sekiguchi
- 16h30-17h30 Signature de Ryoko Sekiguchi sur le P.O.L. R 69

Samedi 17 mars

16h 17h Signature sur le stand P.O.L de Ryoko Sekiguchi et de Christine Montalbetti

Dimanche 18 mars

-18 h 20h La modernité au risque de la poésie rencontre animée par Hubert Artus, avec Ryoko SEKIGUCHI et Madoka MAYUZUMI
 

Lundi 19 mars
-10h 11h30 Table ronde autour de la traduction japonais-français/français-japonais avec Toshiyuki Horie et Ryoko Sekiguchi
 



Emmanuel Carrère "Prix des Prix" 2011 pour "Limonov".

Le Jury du "Prix des Prix" a couronné Emmanuel Carrère pour son livre "Limonov" par neuf voix contre trois à Mathieu Lindon ("Ce qu'aimer veut dire") et une à Sorj Chalandon ("Retour à Killibegs"), a indiqué hier soir 14 décembre, Pierre Leroy, fondateur de ce nouveau prix littéraire choisi parmi les huit grands prix littéraires de fin d’année : Académie Française, Décembre, Femina, Flore, Goncourt, Interallié, Medicis, Renaudot. -

Le jury est composé de Christine Albanel, Alexandre Bompard, Marie-Laure Delorme, Nicolas Demorand, Marie Drucker, Pierre Lescure, Rémy Pflimlin, Olivier Poivre D’Arvor, Bruno Racine, Alain Seban, Alain Terzian, Saphia Azzeddine et Fabrice Humbert.

Emmanuel Carrère a déjà reçu pour son livre "Limonov" le Prix Renaudot 2011, et le Prix de la langue française 2011.

 



Emmanuel Carrère prix Renaudot et Mathieu Lindon prix Médicis

 Emmanuel Carrère prix Renaudot 2011 pour Limonov : «Limonov n’est pas un personnage de fiction. Il existe. Je le connais. Il a été voyou en Ukraine ; idole de l’underground soviétique sous Brejnev ; clochard, puis valet de chambre d’un milliardaire à Manhattan ; écrivain branché à Paris ; soldat perdu dans les guerres des Balkans ; et maintenant, dans l’immense bordel de l’après-communisme en Russie, vieux chef charismatique d’un parti de jeunes desperados. Lui-même se voit comme un héros, on peut le considérer comme un salaud : je suspends pour ma part mon jugement.

C’est une vie dangereuse, ambiguë : un vrai roman d’aventures. C’est aussi, je crois, une vie qui raconte quelque chose. Pas seulement sur lui, Limonov, pas seulement sur la Russie, mais sur notre histoire à tous depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. »

E.C.

 

Mathieu Lindon prix Médicis pour Ce qu'aimer veut dire

« En vérité, la proximité la plus grande que j’ai eue fut avec Michel Foucault et mon père n’y était pour rien. Je l’ai connu six ans durant, jusqu’à sa mort, inten­sément, et j’ai vécu une petite année dans son appartement. Je vois aujourd’hui cette période comme celle qui a changé ma vie, l’embranchement par lequel j’ai quitté un destin qui m’amenait dans le précipice. Je suis reconnaissant dans le vague à Michel, je ne sais pas exactement de quoi, d’une vie meilleure. La reconnaissance est un sentiment trop doux à porter : il faut s’en débarrasser et un livre est le seul moyen honorable, le seul compromettant. Quelle que soit la valeur particulière de plusieurs protagonistes de mon histoire, c’est la même chose pour chacun dans toute civilisation : l’amour qu’un père fait peser sur son fils, le fils doit attendre que quelqu’un ait le pouvoir de le lui montrer autrement pour qu’il puisse enfin saisir en quoi il consistait. Il faut du temps pour comprendre ce qu’aimer veut dire. »

M.L.



Bernard Noël a reçu le 8e Prix International de Poésie Gabriel d'Annunzio

Bernard Noël a reçu le 8e Prix International de Poésie Gabriel d'Annunzio le 23 novembre à Chiéti, dans les Abruzzes (Italie).

Précédents laurétas: Yves Bonnefoy - Mario Luzi - Adonis - Hans magnus Enzensberger - Mark Strand - Evegueni Evtouchenko - Natan Zach

 

8e Premio Internazionale di Poesia Gabriele d'Annunzio


Le Coprophile Prix Sade 2011

Thomas Hairmont Prix Sade 2011, pour son livre Le Coprophile

Le Prix Sade 2011 a été décerné à Thomas Hairmont pour son livre Le Coprophile, le 28 septembre aux Cahiers de Colette (Paris) Le jury du Prix Sade est composé de  .

Emmanuel Pierrat - Président - Avocat, écrivain, éditeur Jean Streff - Secrétaire-général - Essayiste, romancier, scénariste Catherine Millet, Critique d'art, commissaire d'exposition, écrivain Catherine Corringer, Réalisatrice, performeuse Marie L, Ecrivain, photographe Pierre Leroy, Auteur, collectionneur Ruwen Ogien, Philosophe, essayiste Catherine Robbe Grillet, Ecrivain Laurence Viallet, Editrice

 


Inauguration du Lycée Marguerite Duras à Hoh Chi Minh Ville (Saïgon)

Le Lycée Marguerite Duras a été inauguré aujourd'hui 17 mai à Ho Chi Minh Ville (Saïgon)

« Choisir le nom de Marguerite Duras, c'est évident, c'est juste, et c'est beau! »
Depuis des années, Fabien Giard, professeur de Lettres à l’Ecole Colette de Ho Chi Minh Ville (autrefois Saïgon) milite pour que le nouveau lycée français international y soit baptisé du nom d’une saïgonnaise historique et prestigieuse : Marguerite Duras. Il a fini par avoir gain de cause. L’inauguration a eu lieu le 17 mai 2011. Voici une première photo de l’événement. D’autres vont suivre (voir l'Atelier).
 



Nicolas Fargues, Prix du livre France Culture-Télérama pour : Tu verras

Nicolas Fargues, est le lauréat du 6e Prix du livre France Culture-Télérama pour son livre: Tu verras.

« Mon père me criait de remonter mon jean au dessus de mes fesses, de cesser d’écouter des chansons vulgaires sur mon Ipod, de rapprocher mes coudes à table et de ne pas faire la tête à chaque fois qu’il voulait m’emmener au Musée. Il ajoutait toujours : “Plus tard, tu comprendras que c’est pour ton bien que je te disais ça, tu verras.”  »

Retrouvez Nicolas Fargues, le mercredi 16 Mars 2011 dans Les Matins de France Culture, par Marc Voinchet, jeudi 17 Mars à 23h30 dans Du jour au lendemain d’Alain Veinstein, et sur franceculture.com, ainsi que dans Télérama et Télérama.fr.

Nicolas Fargues est né en 1972. Après une enfance au Cameroun, au Liban puis en Corse, il entame des études de lettres à la Sorbonne et rédige un mémoire de DEA portant sur la vie et l’œuvre de l’écrivain égyptien Georges Henein. Après deux ans de coopération en Indonésie, il est de retour à Paris, et publie en 2000 Le Tour du propriétaire. De 2002 à 2006, il dirige l’Alliance Française de Diégo-Suarez, à Madagascar. Il a deux enfants et vit actuellement à Paris.

Bibliographie chez P.O.L?

  • Tu verras (2011)
  • Le Roman de l'été (2009)?
  • Beau rôle (2008)?
  • J'étais derrière toi (2006)?
  • Rade Terminus (2004)?
  • One Man Show (2002)
  • Demain si vous le voulez bien (2001)?
  • Le Tour du propriétaire (2000)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Frédéric Valabrègue, Prix Louis Guilloux 2011 pour Le candidat

Le "Prix Louis Guilloux" a été décerné à Frédéric Valabrègue pour son livre : "Le Candidat". Le "Prix Louis Guilloux" est décerné depuis 1983 par le Conseil Général des Côtes d'Armor en hommage à Louis Guilloux, l'écrivain briochin décédé en 1980 (il fut notamment l'ami d'Albert Camus et d'André Malraux). D'un montant de 10 000 €, il couronne une œuvre de langue française, caractérisée notamment, outre l'excellence de la langue , "par la dimension humaine d'une pensée généreuse, refusant tout manichéisme, tout sacrifice de l'individu au profit d'abstractions idéologiques". Le jury, composé d’Alain Dugrand, Bernard Plouzennec,  Michel Le Bris,  Roland Fichet,  Boualem Sansal,  Fabienne Juhel,  Léonora Miano, et Bernard Chambaz, est présidé par Yvon Le Men, poète et écrivain.

Le prix sera remis le vendredi 15 avril au Conseil Général de Saint Brieuc. Le  lendemain, 16 avril à 15 h au Petit Théâtre, en ville,  lecture d'extraits des oeuvres de Frédéric Valabrègue par une compagnie théâtrale (compagnie du Chien bleu) suivie d' une rencontre du lauréat avec le public.



The Review of Contemporary fiction 30: "The editions P.O.L number"

Parution d'un numéro spécial P.O.L: "The editions P.O.L number", numéro 30 de "The Review of Contemporary fiction", revue littéraire publiée par l'éditeur américain Dalkey Archive press, avec des textes inédits notamment de Christine Montalbetti, Jacques Jouet, Marie Darrieussecq, Gérad Gavarry, Leslie Kaplan, François Matton, et des critiques, des entretiens - Warren Motte - John O'Brien -  Xabi Molia- Autour des éditions P.O.L - Why P.O.L Matters -



Valère Novarina & Denis Podalydès à l'Odéon

 Le Babil des Classes dangereuses de Valère Novarina à l'Odéon (Paris): lecture dirigée par et avec Denis Podalydès de la Comédie Française, assisté d'Adélaide Pralon le lundi 24 janvier à 20 heures

Lecture dirigée par Denis Podalydès, de la Comédie-Française,
assisté de Adélaïde Pralon.
Sont attendus : Suliane Brahim, Cécile Brune, Loïc Corbery, Marie-Sophie Ferdane, Pierre Louis-Calixte, Catherine Hiegel, Catherine Samie, Laurent Stocker de la Comédie-Française & Éric Berger, Jacques Bonnaffé, Cécile Bouillot, Marcel Bozonnet, Christophe Brault, Judith Chemla, Olivier Cruveiller, Yaël Elhadad, Jérôme Kircher, Manuel Le Lièvre, Dominique Parent, Gilles Privat, Thibault Vinçon.
Musique et bruitages : Blaise Merlin
avec la participation de Christian Paccoud et le «Gros Choeur»

Théâtre de l'Odéon -Paris 01 44 85 40 40

 


Devant la parole

Valère Novarina au programme des lycées

Dès la rentrée de septembre Valère Novarina sera au programme des lycées, dans les classes avec option théâtre avec notamment : Devant la parole qui vient de paraître aux éditions P.O.L dans un format semi-poche, et avec L’Acte Inconnu. En format semi-poche on peut lire aussi : Le Théâtre des paroles  qui contient: Lettre aux acteurs, Le Drame dans la langue française, Le Théâtre des oreilles, Carnets, Impératifs, Pour Louis de Funès, Chaos, Notre Parole, Ce dont on ne peut parler, c’est cela qu’il faut dire. Valère Novarina est aussi auteur associé du théâtre de l'Odéon à Paris pour la saison 2010 et 2011
 



Bernard Noël, prix Robert Ganzo

Le Prix Robert Ganzo a été attribué à Saint-Malo à Bernard Noël pour son livre: Les Plumes d'Eros, œuvres 1, éditions P.O.L. Le Prix Robert Ganzo de poésie est décerné par la Fondation Robert Ganzo, sous l’égide de la Fondation de France, et ce grâce à la donation de son épouse Yvonne Thomas Ganzo aujourd’hui décédée.

Ce prix est pérenne et a été octroyé pour la première fois en avril 2007. Décerné à Saint-Malo pendant le festival « Étonnants voyageurs » le prix Robert Ganzo entend saluer un poète de tempérament, un aventurier du verbe et de la vie, un passeur d’émotions et de défis, un arpenteur de grand large et d’inconnu.
 

 



La Centrale d'Elisabeth Filhol, Prix France Culture Télérama.

La Centrale d'Elisabeth Filhol,Prix France CultureTélérama. C’est la cinquième fois que le prix France Culture Télérama est décerné. Elisabeth Filhol succède à François Bégaudeau, Régis Jauffret, Véronique Ovaldé et Antoine Bello.
 



Les éditions P.O.L ouvrent une page Facebook

Les éditions P.O.L ont ouvert le 5 février une page Facebook sous le nom  de Editions POL .



Emmanuel Carrère Globe de Cristal 2010

Emmanuel Carrère a recu le Globe de Cristal 2010 pour d'Autres Vie que la mienne, élu meilleur roman de l'année par un jury de 5000 journalistes, lors d'une soirée au Lido à Paris lundi 8 février 2010. D'autres Vies que la mienne a reçu le Prix des lecteurs de l'Express, le grand prix Marie Claire du roman d'émotion, et le prix Crésus.

 



Comment peut-on être Afghan à Paris

Paris, Canal St Martin
Ils sont jeunes, certains ont à peine quinze ans, aucun plus de trente. Les plus chanceux ont une écharpe et un bonnet. Presque pas un n’a de gants. Le thermomètre pointe zéro. Qu’est-ce que ça change ? De toute façon, ce n’est pas le maigre brasier, deux planches minables, quatre cageots humides qui vont les réchauffer.

Ils sont cent cinquante à peu près. Cinq cents dans tout Paris, à marcher dans des tennis troués, à tourner, sans trouver où s’arrêter au chaud.

Ils sont Afghans.

Ils ont lâché leur vie, leur famille, leurs amis, leur pays. La plupart viennent de régions contrôlées par les talibans. D’autres non. Quelle importance. Des bombes sautent à Kaboul. C’est tout le pays qui s’abandonne à la guerre.

La France, c’est-à-dire nous, les poursuit comme des criminels. Menottes, avion : c’est aux barbus qu’on les remet puisque les intégristes sont les seuls à leur ouvrir les bras.

Souvenez vous de ce temps : on appelait encore un mineur un enfant. Aucun ministre alors ne se serait permis de nous laisser croire qu’il est bon de laisser un enfant l’hiver dans la rue. Même étranger.

Et il y a certainement eu une époque où on appelait un immigré un homme. Même s’il était sans papier.

Ces enfants, ces hommes sont venus chez nous portés par l’espoir d’échapper à la violence. D’étudier. De mener une vie paisible. D’être dignes. Ce ne doit pas être trop demander.
Ne jetons pas dans les eaux du canal le manteau que St Martin a partagé avec un pauvre.

Atiq Rahimi (appel lancé dimanche 10 janvier au bord du Canal Saint Martin)

 

 



Vengeance du traducteur, de Brice Matthieussent reçoit le Prix du Style.

Créé par le label littéraire Plume et Plomb, le Prix du Style a vocation à récompenser, pour sa qualité stylistique, un livre écrit par un auteur vivant, d'expression francophone, paru dans l'année écoulée. Il a été décerné à Vengeance du Traducteur, de Brice Matthieussent vendredi 11 décembre, lors d’une cérémonie au Sénat, par un jury présidé par Antoine Buéno.



© P.O.L 2013 | Crédits | Mentions légales