Calque   

Ryoko Sekiguchi

Calque est composé à partir de textes tirés de deux livres japonais traduits par l’auteur elle-même. Même s’ils suivent le cours des pages, ces textes, à proprement parler, ne se déroulent pas. Ils se superposent en formant à peine une épaisseur de narration, à peine un contenu déterminable. Comme projetés sur un même écran, ils restent indépendants les uns des autres. Sans doute, le livre considéré dans son ensemble évoque-t-il une réflexion sur le travail de la traduction. Mais il suggère aussi la possibilité d’une définition de la poésie. Et parce que les textes semblent rester comme en surface,...

voir tout le résumé du livre >>

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage CalqueFeuilleter ce livre en ligne

 

Ryoko Sekiguchi

Voir la biographie et la bibliographie de Ryoko Sekiguchi

 

Traductions

Espagne : Kriller 71

La presse

Blocs de textes compacts, labyrinthes de phrases courant en tout sens sur la page, développements gradués de remarques appelant l'enchaînement logique – ici comme troué – d'un exercice mathématique, doubles colonnes d'une pièce chassant sur deux pages : tout semble appeler, ici, l'effort d'une lecture coupée, déboussolée, qui vient recharger l'énigme première de notes simples, condensées jusqu'à l'énigmatique. Les étranges Notes de chevet d'une Sei Shonagon moderne et plasticienne tentant de « dresser la liste des choses que la conviction pourrait sauver ».


Pierre Hild, Le Matricule des anges, n° 38


Et aussi

Ryoko Sekiguchi, invitée d'honneur du Salon du Livre de Paris
voir plus


Vidéolecture


Ryoko Sekiguchi, Calque, Ryoko Sekiguchi lit ''Calque''. Extrait.




© P.O.L 2016 | Crédits | Mentions légales