Voguer   

Marie de Quatrebarbes

Voguer est une série de performances poétiques inspirées entre autres du film Paris is Burning de Jennie Livingston (1991) sur la vie des danseurs du « voguing », à la fin des années 1980. Jeunes, pauvres, homosexuels, noirs et latinos. Leur danse s’inspire des poses des mannequins des magazines féminins (notamment le magazine américain Vogue dans les années 1960, et les défilés de mode), qu’ils reprennent et prolongent à travers des enchaînements chorégraphiques codifiés. Composé en cinq parties, qui sont autant de portraits, le livre explore à sa façon cette danse et ses adeptes avec 5 personnages : Venus, le jeune...

voir tout le résumé du livre >>

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage VoguerFeuilleter ce livre en ligne

 

Marie de Quatrebarbes

Voir la biographie et la bibliographie de Marie de Quatrebarbes

 

La presse

Marie de Quatrebarbes : le livre du désir (Voguer)


Le livre de Marie de Quatrebarbes, Voguer, se réfère au voguing. On y retrouve Venus Xtravaganza ou Pepper LaBeija qui apparaissaient dans le beau film de Jennie Livingston, Paris is Burning. Sont également présents Ninetto, l’amant de celui qui fut « assassiné dans la nuit du 1er au 2 novembre 1975 sur la plage d’Ostie » (Pasolini), ou encore « les amants qui ne se rencontrèrent pas à Winkel, au mois de juin 1804 ». Mais « voguer » est aussi un mouvement au hasard, un détachement de la terre pour les vagues et les courants marins. Ce mouvement, ici, est le geste poétique d’une écriture mobile, dansante, traçant par le texte des figures pour une vie plus vivante que la vie.


Lisez l’intégralité de l’article de Jean-Philippe Cazier sur Diacritik (13 mai 2019).



Marie de Quatrebarbes : « Une réalité du corps et des êtres à célébrer » (Voguer)


Dans Voguer, Marie de Quatrebarbes s’appuie sur le voguing pour élaborer un texte et une poétique faits de mouvements, de lignes qui ouvrent la forme du texte, comme la danse peut ouvrir la forme du corps et y inclure tout autre chose que le simple corps. Entretien avec l’auteure où il est question de poésie et de traduction, de Dawn Lundy Martin et de John Wayne, de récit, de mashup, de désir d’émancipation, de violence raciste, ou encore du « nous » qui ferme comme du « on » qui ouvre.


Lisez l’intégralité de cet entretien avec Frank Smith sur Diacritik (13 mai 2019).

Agenda

le mercredi 29 mai à 19h30
Lecture de Marie de Quatrebarbes à la librarie Texture (Paris)

Librairie Texture

94, avenue Jean Jaurès

75019 Paris

voir plus


Vidéolecture


Marie de Quatrebarbes, Voguer, Voguer, Marie de Quatrebarbes avril 2019

voir toutes les vidéos du livre




© P.O.L 2018 | Crédits | Mentions légales