La Maladie de Sachs   

Livre Inter 1998

Martin Winckler

Dans la salle d’attente du Docteur Bruno Sachs, les patients souffrent en silence.
Dans le cabinet du Docteur Sachs, les plaintes se dévident, les douleurs se répandent.
Sur des feuilles et des cahiers, Bruno Sachs déverse le trop-plaint de ceux qu’il soigne.
Mais qui soigne la maladie de Sachs ?
Étant entendu que la maladie de Sachs c’est, très certainement, additionnées à longueur d’année, celles de ses patients, parents, amis. Personne, bien sûr, ne peut soigner ça. Alors Martin Winckler, qui connaît la question de très près, va tenter cette gageure d’une description qui serait aussi une proposition de thérapie. Décrire tout à...

voir tout le résumé du livre >>

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage La Maladie de SachsFeuilleter ce livre en ligne

 

Martin Winckler

Voir la biographie et la bibliographie de Martin Winckler

 

Traductions

Allemagne : Carl Hanser Verlag | Brésil : Companhia Das Letras | Corée : The Open Books | Croatie : Otokar Kersova | Espagne : Akal | Grèce : Metaichmio | Israël : Schocken Publishing House | Italie : Feltrinelli | Japon : Hayakawa Publishing | Norvège : Pax | Pays-Bas : Bert Bakker | République Tchèque: Baronet | Turquie : Güncel Yayincilik | USA : Seven Stories Press

La presse

Ce procédé kaléidoscopique fait ressembler le roman, plus qu'à un puzzle, à une gigantesque chambre d'échos, ou à un insondable palais des glaces bâti autour d'un vide qu'il s'agit de cerner pour lui donner enfin une forme (d'où la réplique la plus fréquente du livre, tic professionnel du médecin relançant le discours de ses patients : « mmmh« ). La Maladie de Sachs, en somme, est une sorte d'« hétérobiographie » – une autobiographie passée au filtre de « tous les autres » –, ou plus précisément encore une « hétérofiction » (comme l'on dit autofiction).


[…] Le procédé permet à la figure centrale de prendre corps. Il permet surtout, au-delà du voyeurisme qu'il provoque, d'éviter la complaisance et la mièvrerie (la compassion…) où risquait de glisser un autoportrait humaniste au pays des maladies. C'est que la construction, d'apparence anarchique, est parfaitement maîtrisée.


Les Inrockuptibles



Non pas conçus comme un reportage ou une enquête, mais comme l'approche littéraire d'un morceau de réel. En fait une succession de monologues, montés selon une véritable dramaturgie, pour faire lentement le tour des misères du corps et de l'âme. En une écriture pointilleuse et précise, qui a choisi de tout dire et de nous renvoyer en pleine face un morceau de vie contemporaine.


[…] Une alternance de récits, repris de visite en visite, qui forment entre eux une véritable tresse, quelque chose de l'ordre d'un… roman. Dans le même temps, en effet de miroir, se compose le portrait du docteur Sachs, anormal consommateur, à la papeterie locale, de stylos et de ramettes de papier : la seule partie initialement visible de cette activité nécessaire pour lui qu'est l'écriture.


L'Humanité, 16 janvier 1998


Agenda

Du 30 Janvier au 17 Février 2017 de 20h30 à 20h55
Rediffusion de "La Maladie de Sachs" de Martin Winckler

voir plus

Vendredi 17 mars 2017
Rencontre avec Martin Winckler à la librairie Folies d'encre (Montreuil)

Librairie Folie d'encre

9, avenue de la Résistance

93100 Montreuil

voir plus

Jeudi 30 mars 2017
Rencontre avec Martin Winckler à la librairie Filigranes (Bruxelles)

Librairie Filigrane

Avenue des Arts 39

1040 Bruxelles

Belgique

voir plus


Vidéolecture


Martin Winckler, La Maladie de Sachs, La Maladie de Sachs - Le Film -Michel Deville - bande annonce - 1999




© P.O.L 2016 | Crédits | Mentions légales