Trafic 33   

Collectif


  • No mother's land ! par Alain Bergala

  • Dans les griffes du présent par Pierre Léon

  • Les tournesols de Dovjenko par Marc-Edouard Nabe

  • Voyages en Russie par Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi

  • Si tant de choses sont là pour être vues... par Elias Sanbar

  • La chambre d'affect par Loig Le Bihan

  • Le noir vidéo - mortalité de l'image par Bill Viola

  • Le corps négatif par François Noudelmann

  • Dario Argento : une débauche de détails par Jean-Baptiste Thoret

  • Autour de Schatten, trois figures d'ombre par Enno Patalas

  • Comment Tonide Renoir se fit avec l'aide de Carl Einstein par Frieda Grafe

  • Réhabilitation de I Can Get It for You Wholesale d'Abraham Polonsky par Mark Rappaport

  • Rossellini : emploi du temps par Adriano Aprà

  • Cinéma, théâtre par Roberto Rossellini

  • Walk the Walk par Robert Kramer


 

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage Trafic 33Feuilleter ce livre en ligne

 

Revue de cinéma
fondée par Serge Daney

Nous nous trouvons à un moment où, de plus en plus, nous parlons d’images. Tantôt modernes (« nouvelles images », images de synthèse), tantôt archaïques (mythologiques, religieuses, picturales). Et parmi ces images, il y a celles du cinéma.

Les images du cinéma sont très précieuses parce qu’elles constituent pour deux ou trois générations de par le monde une véritable archive de souvenirs, un trésor d’émotions stockées et aussi une usine à questions. Le temps est venu de se servir du cinéma pour questionner les autres images – et vice versa.

Trafic veut retrouver, retracer, voire inventer les chemins qui permettent de mieux savoir, dès aujourd’hui, « comment vivre avec les images ». La revue est ouverte à tous ceux qui ont l’image comme première passion, le cinéma dans leur bagage culturel et l’écriture comme seconde passion. Sans exclusive et pas seulement en France. Il est essentiel de restituer cette autre « actualité » qui est celle des autres pays et des autres cultures du cinéma. C’est pourquoi nous demanderons à un certain nombre d’amis étrangers (de New York à Moscou) de jouer ce rôle d’informateurs, voire de poser des questions ailleurs.





© P.O.L 2018 | Crédits | Mentions légales