Trafic 41   

Collectif


  • Histoire d'un duel par Jean-Claude Biette

  • Conférence à l'université de Columbia par Alfred Hitchcok

  • Hitch : histoire de deux villes par Peter Wollen

  • Le chant d'Ariel par Laura Laufer

  • Ambivalence (Suspicion) par Bill Krohn

  • Under Capricorn quinquagénaire par Mark Rappaport

  • L'écharde dans ton oeil par Slavoj Zizek

  • Le jour et la nuitpar Marie Anne Guerin

  • Mémorandum par Fritz Lang

  • La forme -x- par Georges Sturm

  • « C'est parvenu à mon oreille » par Adrian Martin

  • You and Me par Tom Gunning

  • Fritz Lang sculpteur ? par Henri Foucault

  • La fin par Bernard Eisenschitz

  • Pourquoi Lang pourrait devenir préférable à Hitchcock par Raymond Bellour

 

 

Consulter les premières pages de l'ouvrage Trafic 41Feuilleter ce livre en ligne

 

La presse

« L'indispensable revue de cinéma Trafic consacre son numéro de printemps à Alfred Hitchcock et Fritz Lang. Entre autres bontés, la transcription d'une conférence du gros Alfred à l'université de Columbia le 30 mars 1939, qui commence sur les chapeaux de roue, "j'ai ici quelques notes mélangées avec une lettre de ma mère..." et finit sans les freins : "Vous ne voulez pas poser de questions ? Quand on ne m'interrompt pas, je m'ennuie. »
Libération, 20 mars 2002

Revue de cinéma
fondée par Serge Daney

Nous nous trouvons à un moment où, de plus en plus, nous parlons d’images. Tantôt modernes (« nouvelles images », images de synthèse), tantôt archaïques (mythologiques, religieuses, picturales). Et parmi ces images, il y a celles du cinéma.

Les images du cinéma sont très précieuses parce qu’elles constituent pour deux ou trois générations de par le monde une véritable archive de souvenirs, un trésor d’émotions stockées et aussi une usine à questions. Le temps est venu de se servir du cinéma pour questionner les autres images – et vice versa.

Trafic veut retrouver, retracer, voire inventer les chemins qui permettent de mieux savoir, dès aujourd’hui, « comment vivre avec les images ». La revue est ouverte à tous ceux qui ont l’image comme première passion, le cinéma dans leur bagage culturel et l’écriture comme seconde passion. Sans exclusive et pas seulement en France. Il est essentiel de restituer cette autre « actualité » qui est celle des autres pays et des autres cultures du cinéma. C’est pourquoi nous demanderons à un certain nombre d’amis étrangers (de New York à Moscou) de jouer ce rôle d’informateurs, voire de poser des questions ailleurs.





© P.O.L 2018 | Crédits | Mentions légales