— Paul Otchakovsky-Laurens

La Clef des langues

Valère Novarina

« Rien n’est plus au secret de la matière, rien n’est plus proche de la vie profonde de la nature, rien n’est plus au cœur de la physique – que le mystère verbal. C’est dans les mots réversibles que notre langue – comme toutes les langues – en sait le plus. Passage, renouveau, mutation, retour, renaissance, métamorphose, naissent d’un faux pas, d’une chute, d’une inversion, passent par la perte de l’équilibre. C’est traversée par le déséquilibre – et comme passant par un pont vide – comme prise en faute, touchant sa limite – que la pensée reprend son élan, dans les rosaces, les rondes et les litanies du drame de...

Voir tout le résumé du livre ↓

Consulter les premières pages de l'ouvrage La Clef des langues

Feuilleter ce livre en ligne

 

Et aussi

Valère Novarina au programme des lycées

voir plus →

Valère Novarina & Denis Podalydès à l'Odéon

voir plus →