— Paul Otchakovsky-Laurens

Le gueux a du goût

22 avril 2020, 13h45 par Nathalie Azoulai

On apprend des mots pendant le confinement. Anosmie, dysgueusieagueusie, des noms qui évoquent ceux de plantes anciennes ou de vieilles liqueurs des familles, mais c’est pour ainsi dire le contraire puisqu’ils désignent la perte de l’odorat et du goût. J’ai, à cause du Covid, perdu le goût et...

Voir plus →

Disparitions des morts

21 avril 2020, 22h12 par Louise Desbrusses

Suite à la création du ministère du Mieux-Être, les gens ont enfin cessé de mourir. Ils étaient désormais, selon les textes en vigueur "dématérialisés". Plus d'agonie, plus de funérailles, de crémation ou d'enterrement. A la place, les proches recevaient une clef USB ou un disque dur, selon le...

Voir plus →

Le bleu du ciel

21 avril 2020, 14h33 par Nathalie Azoulai

Disons qu’il est cobalt pour ne pas dire bleu. Appelons-le du nom d’un matériau chimique issu du groupe du fer dont on extrait ce pigment intense qui sert à colorer la céramique. Ou Co, ainsi qu’on le nomme en chimie, du nom peut-être d’un monstre mythologique connu pour son sens de la couleur...

Voir plus →

Primo Primo

20 avril 2020, 14h11 par Nathalie Azoulai

Toutes les pensées que je formalise ici sont comme les informations liées au virus : instables et contradictoires. Les lecteurs ne m’en voudront pas de dire tout et son contraire, d’aborder l’épreuve que nous traversons à tâtons. Je remercie les éditions POL de leur donner asile.
 
Primo Primo
Mon...

Voir plus →

Une fenêtre à soi

14 avril 2020, 15h36 par Suzanne Doppelt

Ce texte est une commande de la Fondation Jan Michalski.

 

   Ouvrir une fenêtre c’est dessiner un cadre, à travers on regarde une partie du monde et ses histoires, une feuille d’air solide grande ouverte elle laisse passer le vent et les odeurs, un tableau de plus sur les murs de la chambre, des...

Voir plus →